2021: le point sur les festivals d’été

Les festivals d'été seront-ils maintenus?

Depuis le jeudi 18 février, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot autorise les festivals d’été avec une jauge de 5 000 spectateurs assis en respectant les distanciations physiques. Jauge qui sera revue à la hausse (ou à la baisse) en fonction de l’évolution de l’épidémie. Restent des zones floues comme l’ouverture des bars ou restauration.

 

Voici quelques exemples de festivals prévus cet été 2021

      Le très célèbre festival des Vieilles Charrues à Carhaix, dans le Finistère se déroulera bien du 8 au 18 juillet, sur 10 soirées. «Impossible  n’est pas charrue … Toute l’équipe part à la découverte d’une nouvelle expérience, un nouveau défi » explique l’équipe du festival. La programmation reste à finaliser, mais « elle sera éclectique ».

Ce qui est certain, c’est que Céline Dion ne viendra pas, contrairement à la programmation de 2020. Et cette année, le festival ne s’occupera pas du camping de ses festivaliers.

       Papillons de nuit, du 20 au 11 aout, dans la Manche. « C’est le moins bon scénario que nous avions envisagé.  Il va falloir réfléchir à l’organisation » .

      Astropolis, à Brest. Du 1er au 3 aout, mais « sans dancefloor pour le public masqué et assis », son directeur Gildas Rioualem.

     Les Francofolies de La Rochelle. Charentes Maritimes, du 10 au 14 juillet. « C’est un point de départ formidable… même assis, l’important est qu’on partage à nouveau de la musique live ensemble ».

Lire aussi :  Une nouvelle boulette pour Sandrine Rousseau

         La route du rock à Saint Malo. 

          Le festival de Carcassonne se tiendra du 6 au 30 juillet, dans l’Aude, au cœur de la cité. Avec des thèmes très divers comme l’opéra, la danse, le théâtre, des concerts classiques ou des artistes français et internationaux.

           Pause guitare, à Albi, Tarn. Le festival de musique française s’étalera sur 10 jours au lieu de quatre, soit du 8 au 18 juillet. Alain Navaro :

« on est plutôt confiant… je pense que début juin les choses vont s’assouplir. »

         Le Fest Jazz (Chateauneuf-du-Fou), Finistère. « C’est une annonce très raisonnable », Trevor Slent.

« Avec notre taille humaine nous avons les moyens de nous adapter… nous avons un grand site avec beaucoup d’espace en plein air ». « En revanche, nous avons beaucoup d’incertitudes par rapport aux groupes de danses ».

D’autres festivals d’été attendent pour décider

           Hellfest, festival de métal à Clisson, Loire-Atlantique, prévu en juin. Il additionne la contrainte des ambiances des groupes de métal + les groupes qui viennent majoritairement de l’étranger. Le directeur réagit:

 « Difficile d’imaginer 5 000 hard rockeurs assis sur une chaise »

           Solidays, Paris, prévus du 18 au 20 juin avait déjà renoncé à organiser son festival cette année.

       Electrobeach, à Barcarès, Pyrénées Orientales devait se tenir du 9 au 11 juillet. C’est le plus grand festival électro de France.

Lire aussi :  Tendances saisonnières : une nouvelle canicule en prévision ?

          Les Deferlantes, censées avoir lieux du 7 au 10 juillet, près de Perpignan.

          Le Printemps de Bourges, prévu du 4 au 9 mai. « Ça avance mais on n’est pas encore complètement soulagé » dit le directeur artistique à France Bleu Berry.

        Rock en Seine, se tiendrait du 27 au 29 août. « On ne fera quelque chose que si on peut accueillir les gens dans de bonnes conditions » se Matthieu Ducos dans BFMTV.

Parallèlement à ces annonces, le ministère de la Culture prévoit un fond de soutien de 30 millions d’euros pour aider les festivals contraints d’annuler mais aussi pour ceux « qui adapteront leurs événements ». 

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Lire aussi :  La Gazette d'Harry Potter, la Gazette du Sorcier, fête ses 20 ans !
les dangers du plastique

Le plastique: danger pour notre santé

2021: hausse des prix du pétrole

2021 : augmentation du prix du pétrole