Avez-vous droit à l’allocation de rentrée scolaire ?

allocation de rentrée scolaire

Dans deux semaines, c’est la rentrée scolaire ! Aussi, pour aider les familles les moins favorisées, l’État verse dès ce mardi 17 août l’allocation de rentrée scolaire.

Qui est concerné par l’ARS, quelle somme pouvez-vous espérer cette année ? Pour quoi faire et quelles démarches faut-il faire pour y avoir droit ?

 

Êtes-vous concerné par l’allocation de rentrée scolaire ?

La prime de rentrée scolaire aide les familles les plus défavorisées à amortir les frais de rentrée. Lors d’un communiqué  au début du mois d’août, le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles Adrien Taquet, annonçaient que trois millions de familles étaient concernées.

L’ARS dépend directement des ressources de la famille et de sa composition. En effet, la CAF se base sur le revenu de référence. Pour cette rentrée 2021, ce sont les revenus de l’année 2019 qui sont pris en compte.

Seuls les enfants âgés de 6 à 18 ans sont concernés. A condition d’être scolarisé évidemment. Donc, les écoliers, les lycéens et les étudiants, mais aussi les apprentis. Les enfants doivent être scolarisés et nés entre le 16 septembre 2003 et le 31 décembre 2015, ou pour chaque enfant plus jeune déjà inscrit en CP. 

Si vos enfants rentrent dans ces cases, il faut que vos revenus aussi remplissent certaines conditions.

  • Ainsi pour une famille de trois enfants à charge, les revenus 2019, ne doivent pas dépasser  37 005 €
  • Si vous avez deux enfants à charge, alors le plafond de revenue est de 31 162 €
  • Et si vous n’avez qu’un enfant à charge, alors le plafond descend à 25 319 €.
  • Puis 5 843 € par enfant supplémentaire.

 

Quelles sommes pouvez-vous espérer ?

La somme de l’allocation est fixée d’avance par la CAF. Elle ne fluctue pas selon les revenus, ni la classe des enfants, mais de leurs âges.

  • Pour les écoliers de 6 à 10 ans, l’allocation de rentrée scolaire est de 370,31 euros par enfant.
  • Les enfants de 11 à 14 ans, elle est de 390,74 euros.
  • Pour les élèves âgés de 15 à 18 ans, elle est de 404,28 euros par enfant. 

Évidemment, les primes s’additionnent selon le nombre d’enfants. Ainsi, vous toucherez 370,31 € + deux fois 390,74 € si vous avez un enfant de 8 ans, un enfant de 11 ans et un de 13 ans. Par contre, si votre aîné à 19 ans et même s’il est étudiant et encore à charge, vous n’aurez pas droit à l’allocation de rentrée scolaire.

 

Une prime, mais pour quoi faire ?

Tout ce que vous voulez ! Même si l’allocation de rentrée scolaire est de par sa nomination, destinée à financer la rentrée à l’école des enfants.

Vous pouvez ainsi vous en servir pour acheter les affaires scolaires (cartables, stylos…) Mais aussi, des vêtements pour l’école ou le sport… Ou encore payer les cotisations pour le sport.

Mais, dans les faits, certaines familles utilisent cette somme pour s’acheter une télévision dernier cri ou la dernière console de jeu. C’est bien connu des vendeurs TV Hifi.

 

Quelles sont les démarches à faire ?

Si vous êtes allocataire de la CAF, les démarches seront différentes selon l’âge de votre enfant. Ainsi pour les élèves de moins de 6 ans (ou ceux qui auront 6 ans en 2022 et rentrent au CP cette rentrée 2021), il vous faut leur adresser un certificat de scolarité.

Pour les enfants âgés de 6 à 15 ans, nul besoin de certificat. Le versement est automatique, du moment que vous êtes allocataire de la CAF.

Enfin, pour les lycéens ou apprentis de 16 à 18 ans, il vous faudra indiquer à la CAF si votre enfant est scolarisé ou en apprentissage pour la rentrée 2021. Vous pouvez réaliser cette démarche sur le site de la CAF, dans la rubrique « Mon Compte ».  

En ce qui concerne les personnes qui ne touchent pas d’allocation de la CAF, mais qui sont éligibles à l’allocation de rentrée scolaire, ils peuvent faire une demande auprès de la CAF. Le site internet de la CAF propose de remplir un formulaire, rendez-vous dans sa rubrique « Les services en ligne« .

 

Pour un enfant confié au juge à l’aide sociale à l’enfance

Depuis 2013, si votre enfant est confié au le juge à l’aide sociale à l’enfance (ASE) ou à un service / établissement sanitaire ou d’éducation, son allocation de rentrée scolaire ne vous sera pas versée. La somme sera bloquée auprès de la Caisse des dépôts et consignations. Elle lui sera versée, à sa demande, par la Caisse des dépôts quand il sera majeur.

Cette épargne est destinée à l’accompagner dans son autonomie.

 

En conclusion

Si l’allocation de rentrée scolaire est indispensable pour certaines familles, c’est dommage qu’elle ne soit pas versée en bon d’achat à leur finalité. On serait certain qu’elle soit bien utilisée pour les enfants et qu’elle contribue à faire fonctionner l’économie.

Les familles ayant un étudiant de 18 ans, et plus, ne touchent pas cette prime. On sait que c’est à ce moment-là que la rentrée de son enfant coûte le plus cher : Recherche d’appartement, caution, loyer, assurance, abonnement aux transports, équipement informatique ou professionnel…

contrôle d'identité

Pass sanitaire et contrôle d’identité

Messi, burqas et argent qatari sur la couverture de "Charlie Hebdo"

Messi, burqas et argent qatari sur la couverture de « Charlie Hebdo »