Entreprises françaises : Vers un rationnement de l’énergie cet hiver ?

La Première ministre Elisabeth Borne a mis en garde lundi les chefs d’entreprise contre le risque de rationnement énergétique cet hiver. Et les a exhortés à prendre des mesures pour réduire leur consommation.
 
Si nous agissons collectivement, nous pouvons surmonter le risque de pénurie. Mais si tout le monde n’y participe pas et si tous les scénarios défavorables se réunissent, nous pourrions être contraints d’imposer des réductions aux consommateurs,
a-t-elle déclaré au groupe d’entreprises Medef.
 
« Si l’on en arrive au rationnement, les entreprises seront les plus touchées. Et malheureusement il faut s’y préparer », a-t-elle poursuivi. Borne a également déclaré que le gouvernement élaborait déjà des plans d’urgence comprenant un « système d’échange de quotas » qui permettrait aux entreprises d’acheter et de vendre des quotas d’électricité. Le gouvernement prépare également des mesures pour soutenir les entreprises.
 
Chaque entreprise doit se mobiliser et agir. J’appelle chacun à établir ses propres plans d’économie d’énergie en septembre.
La Première ministre a malgré tout souligné que la crise provoquée par des prix records de l’énergie aiderait à abandonner les énergies fossiles.
« Les mois à venir ne sont qu’une étape dans la transition plus importante que nous devons effectuer. »
 
La France est plus à l’abri que de nombreux pays européens de la flambée des prix du gaz provoquée par la décision de la Russie de réduire ses exportations vers l’Europe, après son invasion de l’Ukraine en février. La France produit environ 70 % de son électricité à partir d’un parc de 56 réacteurs nucléaires. Mais 32 sont actuellement éteints, soit pour l’entretien de routine, soit pour évaluer les risques de corrosion.

La France expulse un imam pour discours antisémite

Des dizaines de piscines fermées en raison de la flambée des coûts de l’énergie