La France renforce la surveillance des réacteurs nucléaires EDF pour assurer l’approvisionnement énergétique en hiver

La France va intensifier la surveillance du parc de réacteurs du groupe électronucléaire EDF afin de s’assurer que le pays disposera d’une production d’électricité suffisante pour l’hiver prochain.

La moitié des 56 réacteurs domestiques d’EDF sont actuellement hors service. En cause, une maintenance planifiée et de travaux destinés à résoudre les problèmes de corrosion. Ce qui a contraint le groupe à réduire à plusieurs reprises ses prévisions de production pour l’année, aggravant les inquiétudes concernant l’hiver à venir au milieu d’une crise énergétique européenne due à la guerre en Ukraine.

 

Un plan d’urgence

Le gouvernement français, qui détient déjà 84% de l’entreprise, est désormais en train de prendre le contrôle total d’EDF. Fin juillet, il a été convenu avec le service public d’établir des mises à jour de suivi mensuelles concernant l’avancement des travaux de maintenance et la disponibilité des réacteurs.

L’objectif serait de donner aux acteurs du marché des informations plus transparentes et accessibles sur l’état des réacteurs.

Nous travaillons actuellement à la mise sous surveillance du parc. Et veillons à revenir progressivement à des niveaux de disponibilité conformes aux meilleures pratiques internationales,

explique t-on du côté du gouvernement.

L’État entend s’assurer que la France dispose de suffisamment de ressources pour passer l’hiver. Et espère également que la surveillance renforcée contribuera à faire baisser les prix de l’électricité dans le pays. Des prix qui ont atteint des niveaux records en raison des inquiétudes concernant une possible pénurie dans l’alimentation électrique.

Un accord de rachat d’une valeur de 9,7 milliards d’euros a également été mis sur la table, pour aider EDF à financer certains investissements. Réparer ses réacteurs existants et en construire de nouveaux, notamment.

Variole du singe : Des cas en hausse et une mobilisation renforcée

Paris étouffe alors que la France connaît une troisième vague de chaleur cette année

Paris étouffe alors que la France connaît une troisième vague de chaleur