La Renfe dévoile les plans d’une liaison à grande vitesse entre Londres et Paris

La compagnie ferroviaire publique espagnole Renfe a annoncé son intention initiale de concurrencer l’Eurostar. La Renfe veut ainsi exploiter une ligne à grande vitesse du tunnel sous la Manche pour faire la navette entre Paris et Londres.

Renfe contre Eurostar

La Renfe a déclaré que des études ont montré que la liaison par l’Eurotunnel, qui a ouvert en 1994, pourrait être rentable. Ce projet serait réalisable dans les années à venir.

Pour le moment, il y a des créneaux et des capacités disponibles pour opérer sur la ligne à grande vitesse.

Le trafic est élevé dans ce couloir à grande vitesse. De plus, il a augmenté jusqu’à la crise de la Covid-19. Mais cette tendance devrait se rétablir l’année prochaine. Selon nos analyses, il serait viable et rentable pour la Renfe de concurrencer l’Eurostar. 

A déclaré la compagnie dans un communiqué. 

La compagnie espagnole a relevé que 9 millions de voyageurs ont utilisé la liaison Eurotunnel Paris-Londres en 2019. Dont 7 millions ont emprunté le train de voyageurs Eurostar. C’est-à-dire  le train qui relie les deux villes Paris et Londres, en deux heures et 12 minutes.

La Renfe vise à exploiter son propre train. Ce qui signifie que la première étape est la standardisation des trains.

Le business plan est basé sur l’utilisation d’au moins sept trains. Et les estimations suggèrent un retour sur investissement sur quatre ans.

Indique le communiqué. 

Un service vers de nouvelles destinations françaises et internationales

La Renfe a déclaré que la deuxième phase pourrait inclure un service vers de nouvelles destinations françaises et internationales. En effet, travailler entre Londres et Paris renforcerait sa réputation internationale. La compagnie pourrait voir plus grand par le suite.

La compagnie ferroviaire a déclaré avoir déjà reçu le soutien de Getlink. Il s’agit de la société européenne qui exploite le tunnel sous la Manche. Mais, également le soutien de HS1, qui possède la ligne ferroviaire de 109 km entre le tunnel sous la Manche et St Pancras International à Londres. Il a également déclaré que les deux entreprises étaient :

Bien situées en France avec un vif intérêt pour le développement du projet.

La Renfe n’a pas fourni de calendrier pour le nouveau service. Affirmant qu’elle venait de commencer les « premiers contacts«  pour concurrencer l’Eurostar. Plusieurs tentatives précédentes d’expansion internationale ont été difficiles.

En juillet 2019, la compagnie a exprimé sa volonté de se lancer sur les lignes françaises nouvellement ouvertes à la concurrence. Avec un service à grande vitesse circulant entre Marseille et Lyon. Cependant, elle s’est plaint de « nombreux obstacles« .

Son homologue français la SNCF détient 55% du capital d’Eurostar International Limited. La compagnie française est présente sur le marché espagnol avec sa ligne à bas prix Ouigo, reliant Madrid et Barcelone. La ligne a été installée en mai, et dans laquelle elle a investi 600 M€ .

L’Agence France-Presse a contribué à ce rapport

Petrit Halilaj : un garçon dans une zone de guerre

Petrit Halilaj : un garçon dans une zone de guerre

molnupiravir : la nouvelle tablette antivirus de Merck

molnupiravir : la nouvelle tablette antivirus de Merck