Les 20 villes où le chômage a le plus baissé en 2019

Chômage : Le nombre de chômeurs a reculé de -3,3% en 2019. Les demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) a reculé de près de 121 000. Voici selon les chiffres du ministère du travail, les 20 plus grandes variations :

Libellé de la zone d’emploi T4 2018 T4 2019 Var. annuelle
(en %)
Bar-le-Duc 1.220 1.060 -13,1
Romorantin-Lanthenay 1.270 1.110 -12,6
Bernay 1.550 1.360 -12,3
Brioude 870 770 -11,5
Montbard 620 550 -11,3
Saint-Lô 1.590 1.410 -11,3
Thouars – Loudun 1.440 1.280 -11,1
Parthenay 640 570 -10,9
Tergnier 1.960 1.760 -10,2
Niort 4.300 3.860 -10,2
Est – Grande-Terre 6.260 5.630 -10,1
Gien 1.970 1.780 -9,6
Honfleur 1.370 1.240 -9,5
Nogent-le-Rotrou – partie Basse-Normandie 420 380 -9,5
Limoux 1.370 1.240 -9,5
Maubeuge 9.000 8.160 -9,3
Les Sables-d’Olonne 1.870 1.700 -9,1
Bayeux 1.110 1.010 -9,0
Berck – Montreuil 2.550 2.320 -9,0
Vitry-le-François – Saint-Dizier 2.810 2.560 -8,9
Amiens 11.200 10.210 -8,8
Kourou 2.010 1.840 -8,5
Saint-Laurent 3.280 3.010 -8,2
Vesoul 2.560 2.350 -8,2
Guéret 2.330 2.140 -8,2
Le Blanc 370 340 -8,1
Vallée de la Bresle – Vimeu – partie Haute-Normandie 1.110 1.020 -8,1
Boulogne-sur-mer 4.920 4.520 -8,1
Vire 890 820 -7,9
Neufchâteau 1.140 1.050 -7,9
Lorient 7.110 6.550 -7,9
Saint-Flour 500 470 -6,0

 

Votre bassin d’activité est il bénéficiaire de cette réduction du nombre de demandeurs d’emploi ?

Selon LeMonde :

Un recul du chômage modeste, rendu possible par la bonne tenue du marché du travail, même si celui-ci s’avère bien moins dynamique qu’il y a an : les effectifs (tous secteurs confondus) progresseraient de 88 000 durant le premier semestre 2020, soit presque deux fois moins que pour la même période de 2019 (+ 170 000, selon l’Insee).

Lire aussi :  Afghanistan : qu'est-ce qui attend une économie dépendante à 80 % de fonds internationaux ?
Virus chinois pour l'OMS, pas d'urgence sanitaire internationale

Virus « chinois » : le bilan s’alourdit en Chine et le virus a atteint la France

Brexit. J -3