L’OPEP+ maintient la hausse de 400.000 barils par jour de pétrole en février

Aucun changement. C’est ainsi que s’est conclue la réunion ministérielle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP +). L’idée ? Maintenir l’augmentation de 400 000 barils par jour pour le mois de février.

Suite à la nouvelle, le prix du pétrole brut a déjà augmenté de plus de 1%. Chose déjà observée au début de l’année précédente. Le Brent représente désormais environ 80 $ et le West Texas Intermediate est à 77 dollars.

Par conséquent, l’OPEP + s’est accordée sur le maintien d’une augmentation progressive de la production de pétrole. Jusqu’à ce qu’elle atteigne à nouveau les niveaux d’avant la pandémie. 

Lors de la rencontre précédente, autour de la période de Noël, les objectifs n’ont pu être atteints du fait de l’apparition du variant Omicron. Fulgurante apparition. L’intention des pays exportateurs était alors de rester flexible, afin de modifier la production et l’offre de pétrole brut si le nombre d’infections se révélait finalement à la baisse.

Une Prévisions de l’OPEP publiée en décembre suggère finalement que cette nouvelle version du coronavirus aurait des conséquences mineures.

La nouvelle version Omicron est moins dangereuse, et de courte durée. Alors que le monde s’améliore dans la gestion de Covid-19 et de ses défis.

L’Agence internationale de l’énergie reste cependant un peu plus pessimiste. Selon ses calculs, l’augmentation des nouveaux cas de coronavirus « ralentira temporairement » la demande de pétrole brut, mais n’éliminera pas la reprise de celle-ci.

« La demande mondiale de pétrole devrait augmenter. Atteindre de nouveaux sommets, au-dessus de la barre des 100 millions de barils par jour en 2022. Même si l’offre dépendra dans une large mesure de l’OPEP et de ses alliés », soulignent les collaborateurs de RaboBank.

L'attaque de Macron contre les non-vaccinés secoue la commission électorale française

L’attaque de Macron contre les non-vaccinés secoue la commission électorale française

La France côté culture : Demandez le programme 2022 !