Colissimo : Dernière ligne droite avant Noël !

Colissimo mobilise ses équipes !

À quelques semaines de Noël, Colissimo prévoit déjà une augmentation de son activité de 24 % entre novembre et décembre. Il faut dire que la progression du commerce en ligne a joué en la faveur du leader de la livraison des colis aux particuliers.

 

La crise sanitaire est loin d’avoir frappé tous les secteurs de la même façon. D’un côté, le tourisme ou la restauration, écrasés par les restrictions sanitaires et le confinement. De l’autre, l’e-commerce dont le formidable essor profite largement à ses acteurs principaux. Un succès que Colissimo, filiale de La Poste, entend bien faire perdurer.

En ligne de mire, une augmentation de 24 % de son activité entre novembre et décembre. La période, marquée par le Black Friday fin novembre, sera effectivement suivie par les préparatifs des fêtes de fin d’année. Il faut dire que compte tenu de la situation inédite, ce sont déjà plus de 20 % des Français qui prévoient d’effectuer leurs achats en ligne.

 Le directeur général de Colissimo, Xavier Mallet,  fait le point :

 

Depuis le déconfinement, nous avons une croissance de 30%.

 

Beaucoup de ceux qui ont découvert le commerce en ligne pendant le confinement se sont transformés en clients fidèles. Colissimo prévoit ainsi plus de 105 millions de colis livrés cette année, contre 80 millions l’année dernière à la même époque.

Et puisque ce pic d’activité arrive vite, La Poste a d’ores et déjà pris quelques dispositions. 100 000 postiers dont 70 000 facteurs seront mobilisés.

Le taux d’absentéisme à La Poste lié au Covid est de 1 % à 2 %.

Les effectifs seront dans tous les cas renforcé par 9000 saisonniers.

Lire aussi :  Crime vénal : Qu'est ce que c'est ? Les affaires qui ont marqué la France dernièrement

En parallèle, Colissimo a également développé les options de livraison sans contact. La plupart des e-commerçants tels qu’Amazon ont quant à eux repensé leurs emballages pour que davantage de colis puissent rentrer dans les boîtes aux lettres.

 Des mesures qui, on l’espère, se poursuivront bien après ce nouveau confinement. 

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Lire aussi :  Fidelity Fund : un fonds pour des solutions climatiques durables
Un mini festival symbolique.

Une mini séance de rattrapage pour le festival de Cannes

Report des prix littéraires par solidarité avec les librairies fermées.

Les prix littéraires reportés en cas de fermeture des librairies ?