Le critère met sur le marché la quasi-totalité de ses 3% dans Cellnex

La Caixa, l’une des institutions financières les plus importantes en Espagne, a récemment effectué des mouvements importants dans son portefeuille d’investissement. Le holding de la Fondation, CriterionCaixa, a décidé de placer 2,6% de son capital dans l’entreprise Cellnex, une société spécialisée dans les tours de télécommunications.

Parallèlement, CaixaBank a annoncé avoir finalisé sa sortie de Telefónica, après avoir vendu les 2,546% d’actions qu’elle détenait dans la société. Cette décision marque la fin d’une longue relation entre la banque et l’opérateur de télécommunications espagnol.

Concernant l’opération avec Cellnex, Criterion a mandaté la banque d’investissement JP Morgan pour placer rapidement les actions auprès d’investisseurs institutionnels. Cette transaction, d’une valeur de plus de 625 millions d’euros, devrait être finalisée en moins d’une journée.

D’autre part, CaixaBank a réalisé la vente de ses actions Telefónica, ce qui pourrait générer plus de 600 millions d’euros de revenus supplémentaires pour l’institution financière. Cette opération renforcera les niveaux de fonds propres de l’entité sans impact sur son compte de résultat.

En ce qui concerne l’opérateur Cellnex, CriterionCaixa prévoit d’atteindre 10% du capital de l’entreprise, renforçant ainsi sa position parmi les principaux actionnaires aux côtés de l’État et du Groupe STC.

Ces décisions stratégiques marquent un tournant dans la stratégie d’investissement de La Caixa et de ses entités, et soulignent l’importance de s’adapter aux évolutions du marché pour assurer la croissance et la rentabilité à long terme.
Et pour approfondir sur ce sujet, explorez ici

Lire aussi :  Le Conseil constitutionnel confirme les restrictions à la liberté d'entreprendre instituée par la loi sur l'équilibre des relations agricoles dans le secteur agricole
Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Arnaques liées aux cryptomonnaies : une vague croissante en Europe de l'Est et en Asie
Cinco Días

Le satellite SpainSat NG II de Hisdesat est transféré aujourd’hui à Toulouse pour achever son assemblage.

Comment l’Université Toulouse 1 Capitole est en train de révolutionner le paysage universitaire européen : vous n’en croirez pas vos yeux !