Le déclin de l’investissement en Espagne

L’investissement, un pilier du bien-être en Espagne, s’affaiblit depuis la crise financière. Les dépenses pour moderniser l’appareil productif restent insuffisantes face aux défis de la transition énergétique et numérique, essentiels pour stimuler la productivité, moteur de la croissance future.

Comparaison internationale

Comparativement à la Suède, une des économies les plus productives, l’Espagne investit 30 % de moins en biens d’équipement (en proportion du PIB). La productivité suédoise a augmenté de 1,3 % par an depuis 2000, presque le triple de celle de l’Espagne.

Investissement productif et Europe

Au cours des deux dernières années, l’Espagne a consacré 5,5 % de son PIB à l’investissement productif, un chiffre inférieur à celui des autres grandes économies européennes et même en deçà du niveau pré-pandémie. Cette tendance à la baisse est constatée depuis la crise financière.

 

Fonds européens et investissement

Malgré l’accès à d’importants fonds européens destinés à transformer le tissu productif, l’Espagne semble ne pas exploiter pleinement ce potentiel. Depuis 2021, au moins 50 milliards de dollars ont été investis, majoritairement sous forme de subventions et aides à l’investissement

 

Perspectives positives

Malgré certains retards, l’investissement en Espagne bénéficie d’un contexte favorable, illustré par un afflux de capitaux étrangers et une rentabilité d’entreprise solide. Les investissements directs étrangers récents s’élèvent à 66 milliards d’euros, un record en Europe après la France et l’Italie

 

Les défis restants

Cependant, le risque demeure que les efforts actuels ne suffisent pas à la transformation technologique nécessaire. L’amélioration de l’exécution des fonds européens et la réforme fiscale apparaissent comme des leviers clés pour revitaliser l’investissement productif en Espagne.

Lire aussi :  Réunion de la BCE de septembre : que se passera-t-il ?

 

Investissement et récupération post-pandémie

Malgré une reprise au troisième trimestre, l’investissement productif reste inférieur de 4,9 % au niveau d’avant la pandémie. D’autres économies européennes ont déjà surpassé ce niveau, avec une augmentation moyenne de 6,2 % dans l’Union Européenne.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Lire aussi :  La Cour de Cassation casse Uber

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Vanille: Un Voyage Aromatique!

D’où vient l’arôme de vanille ?

Théâtre du Capitole : Découvrez la pièce qui a fait pleurer toutes les larmes de votre corps ce soir !