Le FMI recommande la politique économique de Milei en Argentine

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment annoncé un accord avec l’Argentine concernant la huitième revue du programme d’aide en place. Cet accord a permis un décaissement de près de 800 millions de dollars pour le pays sud-américain, suite à des négociations intenses.

Depuis 2022, le FMI et le gouvernement argentin ont travaillé ensemble sur un programme de crédit qui prévoit un montant total de 44 milliards de dollars sur 30 mois. En échange de cette aide financière, l’Argentine s’est engagée à augmenter ses réserves internationales et à réduire son déficit budgétaire de manière significative.

Le FMI s’est félicité des progrès réalisés par l’Argentine dans le rétablissement de la stabilité macroéconomique, notamment en enregistrant un premier excédent budgétaire trimestriel depuis seize ans et en réduisant rapidement l’inflation. Cependant, ces résultats ont été obtenus au prix de nombreux licenciements et de baisses de salaires et de retraites, ce qui a suscité des manifestations dans le pays.

L’accord entre le FMI et l’Argentine est soumis à l’approbation de la direction du Fonds, qui se réunira dans les semaines à venir. Bien que le montant exact du décaissement ne soit pas encore précisé, il devrait correspondre à la somme prévue dans le programme, soit près de 800 millions de dollars.

Les experts du FMI et l’équipe du ministre argentin de l’Économie se sont entendus sur des objectifs visant à poursuivre les réformes économiques en cours. Ces objectifs comprennent l’équilibre sans financement net de la banque centrale, la réduction des subventions et le renforcement du contrôle des dépenses.

Lire aussi :  La bourse européenne dans l'attente de l'emploi américain

En outre, il est prévu que les réformes actuelles soutiennent la reprise économique en levant les obstacles à la productivité, à l’investissement privé et à l’emploi formel. La politique monétaire devrait également évoluer vers une baisse de l’inflation et un taux de change plus flexible.

Cependant, le défi majeur pour l’Argentine reste de sortir du piège du taux de change, en place depuis 2019, qui limite l’accès au dollar dans un contexte d’inflation élevée. Pour y parvenir, environ 15 milliards de dollars supplémentaires seront nécessaires, en plus des fonds déjà convenus dans le cadre du programme de crédit. Le FMI n’a pas encore confirmé s’il accorderait cet argent supplémentaire à l’Argentine.

En conclusion, l’accord entre le FMI et l’Argentine représente une étape importante dans la consolidation de la stabilité macroéconomique du pays. Cependant, des défis subsistent et des efforts supplémentaires seront nécessaires pour garantir une croissance économique durable et équitable pour tous les Argentins.
Et pour approfondir sur ce sujet, explorez ici

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Lire aussi :  La croissance américaine a ralenti au premier trimestre, mais l'inflation est restée un bug

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Lyxor élargit sa gamme d'ETF obligations vertes avec "ETF Corporate Green Bond"
bouchons lyonnais

Les bouchons lyonnais : le secret bien gardé des locaux pour des repas délicieux et abordables !

Les meilleures vues de Marseille depuis la Basilique Notre-Dame de la Garde