Les pharmacies se lancent dans la livraison à domicile avec Deliveroo

Deliveroo livre les pharmacies londoniennes

La chaîne pharmaceutique anglaise Boots est le petit dernier à proposer ses produits via Deliveroo. La société de livraison de plats à emporter vise à s’étendre au-delà des commandes de restaurant.

Deliveroo s’attaque aux pharmacies anglaises 

Les officines de Londres, Birmingham, Édimbourg et Nottingham font partie des 14 initialement disponibles. Dans le cadre d’un programme pilote qui a commencé ce mardi.

La mesure permettra aux clients de commander des médicaments et des analgésiques pour des maladies bénignes telles que la toux, le rhume et les allergies pour une livraison à domicile. Le maquillage, les articles de toilette, les produits pour bébés et les collations feront partie des 400 produits initialement disponibles auprès de Boots. Boots est la plus grande chaîne pharmaceutique britannique.

En matière de livraison, le déploiement de la mesure Boots à l’échelle nationale renforcerait l’activité croissante de Deliveroo.  L’offre se diversifie en proposant plus que des produits d’épicerie ou de commandes de plats à emporter.

Deliveroo livre déjà pour des épiceries

Will Shu, un banquier d’investissement basé à Londres, a lancé Deliveroo lorsqu’il a constaté une lacune sur le marché des livraisons à emporter. Au premier semestre de cette année, cependant, l’épicerie a représenté seulement 7 % des volumes de transactions de Deliveroo. Pourtant, la société est partenaire avec Waitrose, la Co-op, Morrisons, Sainsbury’s et Aldi parmi les principaux supermarchés britanniques.

Cependant, le marché de l’épicerie à la demande – qui en est encore à ses balbutiements – devient rapidement plus compétitif. Notamment avec de nouveaux entrants bien financés tels que Getir, Weezy, Fancy et Gorillas. Ils misent beaucoup sur des réseaux capables de fournir une sélection relativement restreinte de produits aux clients des grandes villes en quelques minutes.

Paula Bobbett, directrice du site Web de Boots UK, a déclaré que Deliveroo se concentrait sur les produits destinés aux parents et aux personnes malades. Mais qui ne pouvaient pas facilement quitter leur maison.

Après Londres, la province anglaise

Les autres villes incluses dans l’essai initial sont Brighton, Cambridge, Croydon, Leeds, Liverpool, Milton Keynes, Newcastle et Southampton.

 

Deliveroo en bourse

Deliveroo est entré à la Bourse de Londres en mars de cette année avec perte et fracas. La décote atteignant même en cours de séance jusqu’à 30,5 % le premier jour. Deliveroo a connu l’une des pires chutes de cours de l’histoire de la Bourse de Londres le premier jour après sa cotation.

Certains gestionnaires d’investissement ont exprimé leur inquiétude quant aux droits de leurs travailleurs.

Cependant, la valorisation de la société a augmenté régulièrement depuis son plus bas d’avril.  Clôturant même, au-dessus de son prix d’inscription de 390 pence pour la première fois la semaine dernière. Lundi, Deliveroo clôture timidement son prix d’inscription, à 389 pence, à 6,7 milliards de livres sterling.

Quand Deliveroo livrera-t-il les pharmacies françaises ?

La société de technologie immobilière Plentific lève 73 millions de livres sterling pour stimuler l'expansion aux États-Unis

La société en technologie immobilière Plentific lève 85 millions d’Euros pour stimuler son expansion aux USA

Économie - Le FMI distribue 650 000 millions de dollars de réserves spéciales pour faire face à la crise

Le FMI distribue 650 000 millions de dollars de réserves spéciales pour faire face à la crise