Dauphins échoués en Charentes-Maritimes : Une véritable hécatombe

Des dauphins ont été retrouvés échoués sur le littoral de Charente-Maritime le 15 janvier 2023. Selon les sources, plus d’une dizaine de ces animaux marins ont été découverts morts sur les côtes de cette région de l’ouest de la France. Un phénomène qui semble prendre de l’ampleur depuis Noël dernier. Les causes exactes de cette surmortalité précoce restent encore à déterminer.

 

Un phénomène inquiétant sur la côte Atlantique

Ce dimanche 15 janvier, une dizaine de dauphins se sont échoués sur le littoral de Nieul-sur-Mer à La Tremblade. 

Les autorités locales et les organisations environnementales se sont rapidement mobilisées pour récupérer les corps des dauphins et les analyser. Selon France Bleu, les dauphins, partis chasser, se sont retrouvés piégés par la marée. Les membres de la S.N.S.M (Société nationale de sauvetage en mer), ainsi que des membres de l’association Ré Nature Environnement, les écogardes de l’île de Ré, les pompiers et l’observatoire Pélagis se sont tous mobilisés pour sauver les animaux. Sans succès hélas.

Dans la laboratoire de l’observatoire Pélagis, à La Rochelle, une dizaine de vétérinaires et biologistes ont été conviés à prendre part aux nécropsies menées sur les corps des animaux. Cela pour leur propre apprentissage, mais aussi pour tenter de déterminer les causes de la mort.

« Dire que ces dauphins sont morts à cause des filets de pêche n’est pas suffisant« , nous explique t-on. « Il faut le démontrer. Le faisceau d’indices extérieurs doit être recoupé par des analyses concrètes« .

Lire aussi :  Un ours brun a été abattu après avoir agressé un chasseur de 70 ans

 

Des eaux dégradées

En bref, un véritable drame écologique qui soulève des inquiétudes quant à l’état de santé de l’océan et de ses habitants. Les dauphins sont en effet des animaux clés de l’écosystème marin. Et leur disparition pourrait avoir des répercussions graves sur l’équilibre de la biodiversité marine. Ces échouages massifs sur les côtes de Charente-Maritime est un rappel tragique de l’impact négatif des activités humaines sur l’environnement.

Les experts affirment que ces échouages massifs peuvent être causés par de nombreux facteurs tels que la pollution, les perturbations sonores, les changements climatiques et les activités humaines.

Lundi 16 janvier, l’association Sea Sheperd a déposé plainte contre X pour dénoncer une nouvelle fois ces échouages. De son côté, Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, a exigé du ministre de l’Ecologie, l’arrêt de la pêche pélagique pendant un mois.

Des mesures devront être prises pour protéger ces animaux marins et leur habitat naturel. Afin de préserver la biodiversité de notre planète pour les générations futures.  

L’affaire d’Outreau : le déroulement d’un véritable engrenage judiciaire

Ouverture du procès des Barjols : Le point sur l’affaire