Ouverture d’une école itinérante d’agro-écologie dans le Morbihan

Ouverture d'une école itinérante d'agro-écologie dans le Morbihan

Quel patrimoine exceptionnel que celui de la Bretagne !  La région proposera dès septembre 2020 une rentrée écologique à une poignée d’élèves. Elles s’appellent Opaline Lysiak et Sarah Pétreault, et s’apprêtent à ouvrir leur l’école itinérante d’agro-écologie dans le Morbihan. 

L’agro-écologie, qu’est-ce qu’est c’est ?

C’est tenir compte du rythme de la nature et des services rendus. C’est adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement, des animaux et des hommes. Par exemple, c’est favoriser la diversité biologique et réduire au maximum les intrants (pesticides, engrais, carburants, aliments destinés au bétail…) qui comptent globalement pour 50 à 60% des dépenses d’un agriculteur

De retour d’un tour du monde qui lui aura permis de rencontrer une soixantaine d’agriculteurs dans 12 pays différents, Opaline, ancienne enseignante au lycée agricole d’Arras dans le Pas-de-Calais, envisage pour la première fois de créer une école toute particulière. L’idée ? Accompagner les nouvelles générations vers l’agro-écologie.

« Dans les lycées agricoles on n’enseigne que trop peu l’agro-écologie par la pratique. Mais notre école ne vise pas à remplacer l’enseignement agricole, elle complète les compétences enseignées. »

 

École d’agro-écologie dans le Morbihan : Demandez le programme !

Première promotion attendue dès septembre avec une quinzaine d’élèves. Et des enseignements qui se diviseront en trois temps :

  • Châteaubourg, près de Rennes. Conférences, exercices pratiques et leçons de développement personnel, durant 8 semaines.

  • Voyages en France et à l’étranger. Dans l’une des 150 fermes du réseau Agron’Hommes fondé par Opaline. 

  • Retour en Bretagne. Pour échanger les connaissances acquises avec d’autres agriculteurs en devenir ou déjà installés.

Lire aussi :  Darmanin décide de fermer la mosquée d'Allonnes après des appels au djihad

Une première école d’agro-écologie au cœur du Morbihan qui en appellera d’autres, l’ambition de celle-ci étant de former 5000 élèves d’ici à 2030 ! De quoi participer activement à la transition écologique.

 

Pour qui ?

Pour tous les porteurs d’un projet en agro-écologie. Première formation ou première expérience souhaitables.

 

Combien ? 

7000 € l’année pour le moment. Une note plutôt salée qui devrait baisser progressivement. Des campagnes de financement participatif et  différentes subventions des collectivités devraient voir le jour prochainement. La participation finale des élèves devrait à terme atteindre les 1000 €. 

 

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Lire aussi :  S1 E3 : Le Tribunal Judiciaire de Paris bloque la fusion Véolia-Suez

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Lagardère : Saison 1, Épisode 3, le feuilleton continue !

« Merci à un inconnu » : un compte Instagram qui fait chaud au cœur

« Merci à un inconnu » : un compte Instagram qui fait chaud au cœur