Horloge de l’Apocalypse : 90 secondes avant la fin du monde

Depuis 1947, l’horloge de l’Apocalypse, également connue sous le nom de Doomsday Clock, est une horloge symbolique créée par les directeurs du Bulletin of the Atomic Scientists de l’université de Chicago. Cette horloge est censée symboliser la proximité d’un cataclysme planétaire et est régulièrement mise à jour en fonction des niveaux de danger perçus pour l’humanité.

 Démocratisation nucléaire, changement climatique… Cette année, la guerre en Ukraine a été logiquement prise en compte. Fin du monde prévue dans 90 secondes.

 

L’histoire de l’horloge de l’Apocalypse

L’horloge de l’Apocalypse a été créée en 1947 par les membres de l’ONG Bulletin of the Atomic Scientists. Qui étudient les dangers posés par les armes nucléaires et les avancées technologiques. L’horloge est conçue pour symboliser le temps restant avant la fin du monde. Elle prend en compte des facteurs tels que la menace de la guerre nucléaire ou le changement climatique. Parmi une multitude d’autres risques auxquels l’humanité pourrait être confrontée.

Les aiguilles de l’horloge sont ajustées en fonction du niveau de danger perçu à un moment donné. « Minuit » représentant l’heure fatidique de la fin du monde.

Depuis 2020, l’horloge de l’Apocalypse était réglée à 100 secondes avant minuit. La menace d’un cataclysme mondial étant donc considérée comme extrêmement élevée par l’organisation. Et puis 2023 va encore un peu plus loin.

Seules 90 secondes séparent désormais la planète du gong critique. Autrement dit, si la fin du monde était pour minuit, il serait 23 heures 58 minutes et 30 secondes. Le nouvel horaire dévoilé ce mardi est le pire jamais établi par l’organisation de scientifiques.

Lire aussi :  Courbevoie : Un financement collectif pour des panneaux solaires

Nous vivons à une époque de danger sans précédent. L’heure de l’horloge de la fin du monde reflète cette réalité, 

alerte Rachel Bronson, à la tête de l’organisation scientifique.

Le gouvernement américain, ses alliés de l’OTAN et l’Ukraine disposent d’une multitude de canaux de dialogue. Nous exhortons les dirigeants à les explorer tous au maximum de leur capacité à remonter le temps.

 

Les dangers qui menacent notre planète

Bien sûr, l’horloge de l’Apocalypse est une représentation symbolique des risques potentiels pour l’humanité. Le temps restant avant la fin du monde ne saurait en aucun cas être prédit avec certitude. Cependant, l’horloge sert de rappel de la nécessité d’agir pour faire face aux dangers qui menacent notre planète et notre société.

Les menaces les plus pressantes auxquelles l’humanité est actuellement confrontée incluent la guerre nucléaire, le changement climatique, la pandémie. La perte de biodiversité, les armes d’autodestruction et les menaces cybernétiques. Ces menaces ont des impacts considérables sur la vie et la sécurité des individus. Ainsi que sur les systèmes économiques et sociaux.

Notons d’ailleurs que celles-ci sont souvent liées entre elles. Et qu’une action rapide et déterminée sera nécessaire pour  faire face.

 

Horloge de l’Apocalypse 2023 : Un message clair

L’horloge de l’Apocalypse 2023 envoie un message clair sur les dangers qui menacent notre planète. Il est temps pour les gouvernements, les entreprises et les citoyens du monde entier de prendre des mesures décisives pour faire face aux menaces qui pèsent sur notre avenir.

Les défis sont immenses… Mais il est possible de construire un futur plus durable et plus sûr si nous agissons rapidement et de manière concertée. Alors, par quoi est-ce qu’on commence ?

 
 
 
 
 
 

Calving en Antarctique : un avertissement sur les conséquences du changement climatique

Changement de sens de rotation du noyau de la Terre : une révolution scientifique en cours ?