Un ours brun a été abattu après avoir agressé un chasseur de 70 ans

Un ours brun a été abattu dans le sud-ouest de la France. Après avoir attaqué un homme de 70 ans, alors qu’il chassait un sanglier.

Une première en 25 ans

L’attaque en Ariège, au sud de Toulouse près de la frontière avec l’Espagne, a laissé l’homme grièvement blessé aux jambes. Il a été transporté par avion à l’hôpital. Où il est soigné.

Les médias locaux ont rapporté que l’homme anonyme a tiré deux coups de feu avec son fusil. Ce qui a tué l’ourse immédiatement, après s’être retrouvé face à face avec l’animal.

Un membre du groupe de chasse a déclaré :

J’étais un peu plus loin, je n’ai pas vu ce qui se passait. Mais, j’ai entendu l’appel à la radio. L’ours l’a attaqué et lui a attrapé sa jambe. Il lui a ainsi attrapé un mollet. Et lui a également blessé l’autre jambe.

Une personne a réussi à arrêter l’hémorragie jusqu’à l’arrivée des secours.

 

Des attaques de l’ours brun de plus en plus courantes

Un autre chasseur a déclaré que les attaques d’ours devenaient de plus en plus courantes en raison du manque de nourriture dans les montagnes.

Cela ne me surprend pas du tout. Ils se rapprochent de plus en plus parce qu’il n’y a rien à manger dans les montagnes. Il a tiré (sur l’ours) pour se défendre.

A déclaré le témoin anonyme.

Une enquête a été ouverte sur les circonstances de l’attaque.

La France a commencé à importer des ours bruns de Slovénie dans les années 1990, alors que sa propre population dans les Pyrénées diminuait.

Il y a quinze ans, la France, l’Espagne et l’Andorre ont convenu d’un plan commun pour repeupler les Pyrénées avec des ours bruns. Mais cela doit se faire lentement. De peur que davantage d’animaux ne constituent une menace pour l’agriculture et le tourisme.

Le nombre d’ours a diminué. À cause des bûcherons et des incendies de forêt qui perturbent l’habitat forestier des ours. Ainsi, l’empiètement humain au fil des ans a parfois incité les ours à réagir de manière agressive.

On estime aujourd’hui qu’une quarantaine d’ours peuplent les Pyrénées. Ils errent sur la longue chaîne de montagnes le long de la frontière franco-espagnole.

Les ONG qui se mobilisent pour sauver les ours notent qu’il y a eu « très peu de dégâts sur les troupeaux protégés« .

En effet, le rapport du Réseau Ours Brun décompte 369 attaques contre du bétail et une forte baisse du nombre d’animaux tués ou blessés : 636, soit presque deux fois moins qu’en 2019 (1200).

Ces chiffres sont certainement une surestimation de la prédation réelle.

Soulignent les auteurs du rapport.

Les fonds obligataires en ont profité en huit semaines

Les fonds obligataires ont bien profité en huit semaines

Un mondain, un jardinier, un message dans le sang : le meurtre qui touche toujours la France

Le procès Omar Raddad. Histoire d’une mondaine, un jardinier et un message en lettres de sang. 2 ème/3 partie