La France cherche encore à obtenir la libération d’Olivier Dubois, 500 jours après son enlèvement au Mali

Ce dimanche a marqué le 500ème jour de captivité du journaliste français Olivier Dubois. Enlevé par des militants liés à Al-Qaïda dans le nord du Mali en avril 2021, sa libération reste une priorité à l’heure du retrait des troupes françaises du pays.

Les relations de la France avec le Mali se sont fortement détériorées depuis qu’une junte a pris le pouvoir dans ce pays d’Afrique de l’Ouest lors d’un coup d’État en août 2020. Déclenchant finalement le retrait des troupes françaises qui s’est achevé cette semaine après une campagne de neuf ans pour combattre les insurgés djihadistes.

Le retrait de l’opération Barkhane du Mali ne diminue en rien l’engagement de la France à obtenir la libération d’Olivier Dubois,

a déclaré vendredi François Delmas, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, faisant référence à la mission anti-jihadiste française dans la région du Sahel.

Dubois, journaliste indépendant, vivait et travaillait au Mali depuis 2015. Son enlèvement sera annoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021. Il y dit avoir été enlevé le 8 avril dans la ville de Gao par des membres du JNIM. Le principal groupe djihadiste du Sahel, lié à Al-Qaïda.

L’armée française quitte la base de Gao : La fin d’une mission militaire de neuf ans au Mali !

Comment la ville de Paris s’adapte-t-elle au changement climatique ?