Peace of Marseille » et « Follows », vue de l’extérieur et l’intérieur

Voici deux manières uniques de raconter et de façonner l’univers du crime en France : « La paix de Marseille », une création de Kamel Guemra disponible sur Netflix, se distingue par son protagoniste extraverti, un véritable enfant de la rue. À l’opposé, sur la chaine 13ième rue, la série imaginée par Florian Spitzer et intitulé « Follow », opte pour une approche plus introspective.

Ces séries épousent une conception du mystère que même André Breton, ardent promoteur du roman noir, aurait appréciée : « Le vent qui souffle fort dans la banlieue ». Elles représentent également deux visions stylistiques distinctes. L’œuvre marseillaise est rythmée par l’action, les courses-poursuites et le trafic de drogue, incarnant une esthétique que l’on pourrait qualifier d’analogique. Quant à la série située dans la capitale, elle s’immerge dans l’ère numérique, avec une importance cruciale accordée aux messages textuels et à l’interaction sur les réseaux sociaux.

Naturellement, aucune série qui se respecte ne peut éviter l’amour, et encore moins si l’histoire est française. Ce qui est particulier dans les deux cas, c’est que les relations sentimentales sont dangereuses ou, comme le dirait John Huston, une promenade entre l’amour et la mort. Avec La paix de Marseille un groupe spécial de policiers dirigé par l’agent Lyés et auquel s’ajoute Alice Vidal, une policière d’Interpol aux intentions secrètes et compliquées, va tenter d’empêcher le chaos et le sang d’inonder la ville portuaire.

Il faudrait un jour que quelqu’un suggère aux scénaristes qu’il n’est pas obligatoire d’avoir eu une enfance traumatisante pour définir un personnage, que l’on peut être efficace ou inutile sans avoir souffert de quelque chose de terrible dans ses premières années.

Lire aussi :  Les incroyables anecdotes sur la célèbre Basilique de Marseille
Marie Colomb dans une scène de 'Follow'.
Marie Colomb dans une scène de « Follow ».

A Suivez la reine est la technologie numérique. La jeune Léna travaille au service communication de la préfecture de police de Paris, un service composé de trois personnes dont deux sont radicalement fainéantes.

En effet, le seul responsable de l’image est le chef de la police. en ligne La jeune femme est la fille du patron, harcelée par un ancien petit ami qui n’arrive pas à reconnaître la fin de leur relation et par un tueur en série qui a décidé de l’utiliser comme lien avec le monde civilisé, une décision qui ne peut qu’entraîner des problèmes pour la jeune femme. Et là, les scénaristes ont décidé de laisser une trace de suspects meurtriers qui, bien sûr, n’en sont pas.

Si Léna, solitaire et sans expression, est une dame avec un téléphone portable collé à elle, après tout c’est son métier, les trois scénaristes de Suivez ne cachent pas leur admiration pour le Macguffin de Don Alfredo, ses astuces. Deux façons de raconter et de produire des intrigues policières acceptables et divertissantes.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Lire aussi :  La Basilique Notre-Dame de la Garde : un lieu de pèlerinage incontournable qui attire les foules du monde entier !

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Découvrez la délicieuse histoire des navettes, les biscuits en forme de barque
EL PAÍS

Les Suissesses qui ont gagné à Strasbourg dans leur lutte pour le climat : « Ils nous ont ridiculisées, ils nous ont dit d’aller tricoter ».

Aérospatiale (Toulouse)

De l’espace à votre porte: Comment Aérospatiale (Toulouse) révolutionne la livraison par drones!