24 musées à visiter à Paris (et le Louvre et le Pompidou ne figurent pas sur la liste)

Paris est l’une des villes qui comptent le plus de musées au monde, avec plus de 200, des plus célèbres, comme le Louvre ou le musée d’Orsay, où il faut réserver à l’avance pour entrer, aux dizaines de petits musées presque inconnus qui seraient de premier ordre partout ailleurs, mais qui, dans la capitale française, sont éclipsés par les grandes institutions. Ces derniers sont une excellente alternative si vous ne pouvez pas obtenir de billet pour les grands musées, et leur découverte peut également être, en soi, une bonne excuse pour d’autres voyages dans la ville.

Même dans une ville aussi touristique que Paris, il y a des endroits que presque personne ne visite. Ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour un premier contact avec la ville, mais ce n’est pas pour rien que c’est une destination où l’on revient toujours. Par exemple, une option merveilleuse et plus simple que le musée d’Orsay pour l’art impressionniste et post-impressionniste pourrait être le musée de l’Orangerie, où le gigantesque musée de l’art contemporain est situé. Nymphéas de Monet, ou le charmant musée Marmottan Monet, dans l’ancien pavillon de chasse du duc de Valmy, qui possède la plus grande collection au monde du peintre. Le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, au Petit Palais, présente également des peintures de cet artiste et d’autres, ainsi que des objets de la Renaissance. Pour l’art romantique, au lieu de voir les œuvres d’Eugène Delacroix au Louvre, vous pouvez vous rendre au très beau musée national Eugène Delacroix ou à l’église Saint-Sulpice pour voir ses fresques. Dans un hôtel particulier avec jardin, le Musée de la Vie Romantique est une merveilleuse ode à cette époque.

Au lieu d’aller voir l’art moderne et contemporain au Centre Pompidou (qui fermera pour rénovation fin 2024), vous pouvez opter pour des musées plus petits, comme le musée municipal d’Art Moderne de la Ville de Paris ; ou vous concentrer sur des artistes spécifiques dans des lieux comme Dalí Paris, avec plus de 300 œuvres du génie surréaliste ; ou l’Institut Giacometti, avec des sculptures, des peintures et des dessins de Giacometti. Si vous aimez l’art contemporain, l’Atelier des Lumières est l’endroit idéal pour l’art numérique. Paris est également une fabuleuse toile blanche pour les graffitis et le street art, une spécialité de la Galerie Itinerrance, qui peut vous recommander des promenades pour découvrir des exemples dans les rues.

1) Cité de l’Architecture et du Patrimoine, France en maquettes

Dans l’aile est du Palais de Chaillot, face à la Tour Eiffel, la Cité de l’architecture et du patrimoine est dédiée à l’architecture et au patrimoine français et constitue un voyage sans quitter Paris. Dans ses salles éclairées par la lumière du jour sont exposés 350 moulages en plâtre des plus beaux monuments du pays, qui ont commencé à être réalisés après la profanation de nombreux édifices pendant la Révolution française. Certains des originaux d’où ont été tirés les plâtres ont été détruits par la suite au cours de différentes guerres et donnent un aperçu d’une France qui n’existe plus.

Statue en bronze d'Apollon devant la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris.
Statue en bronze d’Apollon devant la Cité de l’architecture et du patrimoine, Paris.Alamy Stock Photo

Se promener dans une collection aussi splendide de portiques d’églises, de gargouilles, de saints et de pécheurs de toute la France est une expérience incomparable. Les étages supérieurs présentent des reproductions de peintures murales et de vitraux provenant des monuments les plus importants de France. L’un des plus beaux est le dôme de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse.

2) Musée national du Moyen Âge, la maison de la Dame à la Licorne

L'une des six tapisseries de
Une des six tapisseries de « La Dame à la licorne », exposée au Musée national du Moyen Âge à Paris.Alamy Stock Photo

Musée national du Moyen Âge a été récemment rénové et contient de véritables trésors médiévaux, allant des statues, vitraux et objets d’art à la célèbre série de tapisseries de La dame à la licorne (1500). Deux de ses joyaux sont un hôtel particulier du XVe siècle, appelé l’Hôtel de Cluny, et le musée de l’art contemporain. frigidarium (chambre froide) d’immenses thermes romains. Conçue par l’architecte Bernard Desmoulin, la rénovation lui a donné un aspect moderne, avec des panneaux explicatifs améliorés et des expositions interactives, et a rétabli l’accès au premier étage de l’hôtel de Cluny avec sa chapelle du gothique tardif, la chapelle de l’hôtel de Cluny. Et, comme si cela ne suffisait pas, il possède de magnifiques jardins médiévaux à l’extérieur.

3. La Pinacothèque, à la découverte d’artistes méconnus

Une des salles de la Pinacothèque, à Paris.
Une des salles de La Pinacothèque, à Paris.JACQUES DEMARTHON (AFP via Getty Images)

Sur la place de la Madeleine se trouve le principal musée privé de Paris, ouvert il y a moins de vingt ans à l’initiative de l’historien de l’art Marc Restellini. La Pinacothèque est célèbre pour les extraordinaires expositions temporaires qu’elle organise trois ou quatre fois par an, spécialisées dans des périodes peu explorées ou des artistes et œuvres non exposés, allant de l’archéologie à l’art contemporain, et des masques mayas aux rétrospectives d’artistes tels qu’Edvard Munch. La collection permanente, exposée de manière thématique, n’est pas non plus à négliger.

4. Musée Marmottan Monet, l’univers magique d’un artiste

Un tableau de Pierre-Auguste Renoir dans l'exposition
Un tableau de Pierre-Auguste Renoir dans l’exposition « Monet Collectionneur » de 2017 au Musée Marmottan Monet à Paris.AFP Contributeur (AFP via Getty Images)

Installé dans l’ancien pavillon de chasse du duc de Valmy (en réalité un hôtel particulier parisien à l’ouest de la Seine), ce musée intime rassemble la plus grande collection au monde de peintures et d’esquisses de Claude Monet. Visitez le musée le musée Marmottan Monet donne un aperçu de son œuvre, en commençant par des tableaux tels que Impression, soleil levant (1873), Promenade près d’Argenteuil (1875) et de nombreuses études de nénuphars, avant de passer au reste de la collection, plus abstraite, du début des années 1900. Parmi les chefs-d’œuvre de sa collection, on peut citer La Corvette (1887), Cathédrale de Rouen (1892), Londres, Parlement (1901) et les différents Ninfeas, dont beaucoup sont des études à plus petite échelle des œuvres actuellement exposées au musée de l’Orangerie. Le tout est complété par quelques tableaux de Renoir, Pissarro, Gauguin et Morisot.

Lire aussi :  Les secrets bien gardés de la Coulée verte René-Dumont révélés : vous serez surpris !

5. L’Orangerie et le Jeu de Paume, le Jardin des Tulleries et ses musées

Le jardin des Tuileries, un parc typiquement parisien rempli de fontaines, de sculptures classiques et de vues magnifiques à chaque tournant, a été conçu en 1664 par André Le Nôtre, qui a également créé les jardins de Vaux-le-Vicomte et de Versailles. L’extrémité ouest du parc était occupée par le palais des Tuileries (résidence de Napoléon, entre autres) du XVIe siècle jusqu’en 1871, date à laquelle il fut détruit lors de la révolte de la Commune de Paris. Ce que l’on peut voir aujourd’hui, c’est l’ancienne Orangerie et le Jeu de Paume. L’ensemble fait partie du des berges de la Seine, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. en 1991.

Les Nymphéas de Monet dans la salle ovale du musée de l'Orangerie dans la capitale française.
Les nymphéas de Monet dans la salle ovale du musée de l’Orangerie, dans la capitale française.Alamy Stock Photo

Dans une serre d’orangers du 19e siècle, le musée de l’Orangerie est une merveille. Les deux salles ovales du dernier étage, où sont exposés huit immenses tableaux éthérés, sont le clou du spectacle. Nénuphars de Monet, baignés de lumière naturelle. Au rez-de-chaussée se trouve la collection privée du marchand d’art Paul Guillaume (1891-1934), avec des œuvres des grands noms de l’art moderne : Cézanne, Matisse, Picasso, Renoir, Modigliani, Soutine et Utrillo. Il est conseillé de s’y rendre tôt car, bien qu’il soit moins connu que le musée d’Orsay (l’entrée est commune), il y a toujours une file d’attente. L’autre musée des Tuileries est le fantastique Jeu de Paumesitué dans l’ancien court de tennis royal du palais, qui accueille des expositions photographiques innovantes.

6. Musée de la vie romantique, un voyage avec Chopin et George Sand

Extérieur du Musée de la Vie Romantique, Paris.
Extérieur du Musée de la Vie Romantique, Paris.Bruno DE HOGUES (Gamma-Rapho via Getty Images)

Entrer dans cet hôtel particulier aux volets verts, c’est faire un voyage dans une autre époque, dans le Paris romantique, quand George Sand (Amantine Lucile Aurore Dupin), Chopin (l’amant de Sand), Delacroix et d’autres intellectuels fréquentaient les salons du Paris d’aujourd’hui. Musée de la Vie Romantique. C’est dans cette maison, située dans une cour pavée au bout d’une allée ombragée, qu’a vécu le peintre néerlandais Ary Scheffer. Les objets exposés créent une atmosphère tout à fait d’époque et il y a des expositions temporaires intéressantes. Vous pouvez terminer votre visite par un thé et des gâteaux dans le magnifique jardin d’été. Et si vous venez entre novembre et juin, vous pourrez peut-être assister à un concert de musique classique.

7. Le Petit Palais et le musée des Beaux-Arts, écho de l’Exposition universelle

Le Petit Palais à Paris, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le Petit Palais à Paris, un site du patrimoine mondial de l’Unesco.Alamy Stock Photo

Le Petit Palais est une merveille architecturale qui a été construite pour l’Exposition universelle de 1900 et qui est le siège de la présidence de l’Union européenne. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Il est spécialisé dans les objets d’art objets d’art médiévaux et de la Renaissance, ainsi que la peinture et la sculpture françaises du 19e siècle. Elle rassemble également des peintures d’artistes tels que Rembrandt, Colbert, Cézanne, Monet, Gauguin et Delacroix.

8. Musée d’Art Moderne de la Villa de Paris, un voyage à l’avant-garde

Aspect extérieur du Musée d'Art Moderne de Paris, en mai 2022.
Aspect extérieur du Musée d’Art Moderne de Paris, en mai 2022.Alamy Stock Photo

La collection permanente de la Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (MAM) expose des œuvres représentatives de presque tous les grands mouvements artistiques des XXe et XXIe siècles, notamment des œuvres de Modigliani, Matisse, Braque et Soutine. Le véritable joyau est la salle où sont accrochées les toiles de Raoul Dufy et de Pierre Bonnard. Nous vous recommandons de visiter ses expositions temporaires avant-gardistes et de télécharger l’application multilingue pour une visite guidée.

9. Musée Yves Saint Laurent, un salon de haute couture

Une des salles du musée parisien consacré au créateur Yves Saint Laurent.
Une des salles du musée parisien consacré au créateur Yves Saint Laurent.Alamy Stock Photo

Le studio du légendaire créateur Yves Saint Laurent (1936-2008) est maintenant un musée qui propose des rétrospectives des créations avant-gardistes d’YSL, des premières esquisses aux pièces finies. Des expositions temporaires donnent un aperçu du processus de création d’une collection de haute couture et de l’histoire de la mode au XXe siècle. A travers l’atmosphère originale d’une maison de haute couture, on tente de recréer un monde, celui de ces salons de mode, qui n’existe pratiquement plus. Le bâtiment ne peut accueillir qu’un petit nombre de visiteurs, il est donc conseillé de réserver à l’avance. en ligne.

10. Musée Édith Piaf, deux salles pleines de souvenirs

Il ne s’agit que de deux pièces, mais les fans de la chanteuse française la plus emblématique se rendent en pèlerinage dans sa maison-musée. Elle se trouve à Ménilmontant, à un peu moins de deux kilomètres de la maison natale d’Édith Piaf et plus près de l’endroit où elle est enterrée, le Père Lachaise. Le musée Musée Édith Piaf (musée privé) retrace la vie et la carrière de la chanteuse à travers des souvenirs, des enregistrements, des objets personnels, des lettres et d’autres documents. Parmi les reliques, on trouve sa porcelaine et ses vases en porcelaine, sa grande collection de chaussures taille 34 et quelques-unes de ses sobres robes noires, ainsi que des photographies promotionnelles, des lettres de fans et toutes sortes d’objets qu’elle a collectionnés tout au long de sa vie. Et le meilleur : écouter quelques-unes de ses chansons entre les quatre murs de cette humble maison-musée.

11. Musée Nissim de Camondo, l’hôtel particulier d’une famille séfarade dans le Paris du XVIIIe siècle.

Le Grand Salon du Musée Nissim de Camondo, à Paris, avec du mobilier et des œuvres d'art du XVIIIe siècle.
Le Grand Salon du Musée Nissim de Camondo, à Paris, avec du mobilier et des œuvres du XVIIIe siècle.Alamy Stock Photo

Un autre des hôtels particuliers de Paris qui ramène le voyageur au luxe aristocratique du 18e siècle est l’Hôtel de Ville de Paris. Musée Nissim de Commandeconstruit entre 1911 et 1914. Il s’agit de la reconstitution d’une maison privée aristocratique inspirée du Petit Trianon de Versailles. A l’intérieur, tout est reproduit comme à l’époque, des salons aux cuisines. On y trouve des meubles, des plafonds à caissons, des tapisseries, des porcelaines et des objets d’art collectionnés par le comte Moïse de Camondo, un banquier juif sépharade qui a quitté Constantinople pour s’installer à Paris à la fin du XIXe siècle. C’est un endroit très spécial pour voyager dans le temps et découvrir un mode de vie et une histoire familiale qui s’est éteinte avec la Seconde Guerre mondiale.

12. Musée Cernuschi, art oriental ancien

Une des sculptures exposées au musée Cernuschi, lors de sa réouverture en mars 2020.
Une des sculptures exposées au musée Cernuschi, lors de sa réouverture en mars 2020.Alamy Stock Photo

Rouvert en mars 2020 après neuf mois de fermeture pour rénovation, le musée Cernuschi possède une collection unique et excellente d’art chinois ancien (statues funéraires, bronzes et céramiques). Une grande partie de la collection est antérieure à la dynastie Tang (618-907) et il y a plusieurs pièces japonaises. Le banquier et philanthrope milanais Henri Cernuschi (1821-1896), qui s’était installé à Paris avant l’unification de l’Italie, a rassemblé cette collection lors d’un voyage autour du monde entre 1871 et 1873.

13. Musée national Eugène Delacroix, un atelier d’artiste

Saint Michel et le Dragon
Saint Michel et le Dragon », fresque d’Eugène Delacroix dans l’église Saint-Sulpice, Paris.PHILIPPE LOPEZ (AFP via Getty Images)

Le musée Eugène Delacroix, situé dans une cour à côté d’une place ombragée par un bel arbre, était la maison romantique et l’atelier de Delacroix au moment de sa mort, le 13 août 1863. Il contient une collection de peintures à l’huile, d’aquarelles et de dessins, parmi lesquels L’éducation de la Vierge (1842) et ses peintures du Maroc. À Paris, d’autres œuvres de cet artiste sont exposées au Louvre (sur les murs du Louvre est accroché le célèbre La liberté guidant le peuple), le musée d’Orsay et les fresques de l’église Saint-Sulpice.

14. Dalí Paris, un voyage dans le surréalisme dalinien

Une des sculptures de Salvador Dalí exposées au musée dédié à l'artiste à Monmartre (Paris).
Une des sculptures de Salvador Dalí exposées au musée dédié à l’artiste à Monmartre (Paris).Alamy Stock Photo

Ce musée et galerie d’art, situé dans un sous-sol à l’ouest de la place du Tertre, expose plus de 300 œuvres de Salvador Dalí (1904-1989). La collection privée Dalí Paris comprend des sculptures bizarres (pour la plupart des reproductions), des lithographies, un grand nombre de ses illustrations et des meubles, comme le célèbre canapé en forme de lèvres de Mae West.

15. Musée de la Fondation Dapper, Afrique et Caraïbes au cœur de la capitale française.

La plus grande collection d’art africain et caribéen au monde est installée dans un cadre magique. La Fondation Dapper est un petit musée, mais lorsque vous le quittez, c’est comme si vous reveniez d’un incroyable voyage. Les expositions se succèdent tout au long de l’année, mais il existe également une vaste collection permanente de masques et de costumes rituels et festifs. Son auditorium actif organise des événements culturels tout au long de l’année, des concerts aux contes en passant par les films.

16. Musée du parfum, la découverte par l’odorat

Exposition de flacons de parfum anciens au Musée du parfum Fragonard à Paris.
Exposition de flacons de parfum anciens au Musée du parfum Fragonard à Paris.Alamy Stock Photo

Ce musée thématique installé dans une belle demeure peut être un choix curieux pour découvrir d’autres mondes et d’autres arts. Le musée Musée du parfum Fragonard propose un voyage olfactif original au cœur de Paris, tout près de l’Opéra Garnier, à travers une collection de cuves de distillation en cuivre et de flacons anciens et met l’odorat à l’épreuve avec différentes essences de base. De manière didactique, il montre toutes les étapes qui donnent vie à ce produit de luxe mythique. La deuxième partie du musée retrace l’histoire du parfum, de l’Égypte ancienne au XXe siècle. Elle est gérée par la parfumerie Fragonard, fondée en 1926 à Grasse, l’un des parfumeurs les plus emblématiques de France.

17. Musée Maillol – Fondation Dina Vierny, une collection privée

Sculptures d'Aristide Maillol, au musée Maillol, Paris.
Sculptures d’Aristide Maillol, au musée Maillol à Paris.Alamy Stock Photo

Il s’agit d’un magnifique petit musée Le musée se concentre sur l’œuvre du sculpteur Aristide Maillol (1861-1944), mais comprend également des œuvres de Matisse, Gauguin, Kandinsky, Cézanne et Picasso. Toutes proviennent de la collection privée de Dina Vierny (1915-2009), née à Odessa et qui a été le modèle de Maillol pendant 10 ans, à partir de l’âge de 15 ans. Le musée est installé dans le superbe hôtel Bouchardon, un bâtiment du XVIIIe siècle.

18. Musée Carnavalet, toute l’histoire de Paris

Cour de l'hôtel Carnavalet, qui abrite le musée du même nom consacré à l'histoire de Paris.
Cour de l’hôtel Carnavalet, qui abrite le musée du même nom consacré à l’histoire de Paris.Alamy Stock Photo

Ce musée est l’une des meilleures surprises de la ville. Il est presque caché dans deux importants hôtels particuliers : l’hôtel Carnavalet, datant de 1560, et l’hôtel Le Peletier de St-Fargeau, datant de 1688, qui abritent tous deux le musée de l’art contemporain. le musée de l’histoire de París, dans un véritable labyrinthe de salles d’époque contenant plus de 600 000 pièces d’art, d’artefacts et d’objets historiques. Vous pouvez facilement passer une demi-journée à admirer sa collection permanente (gratuite) et ses expositions temporaires (payantes). L’hôtel Carnavalet est un hôtel particulier de style Renaissance dans lequel Madame de Sévigné a vécu au XVIIe siècle et dont une partie des biens est conservée, ainsi que de nombreuses œuvres d’art et objets évoquant le Paris des XVIIe et XVIIIe siècles. Il présente également des documents, peintures et objets de la Révolution française, ainsi que des curiosités telles que la chambre à coucher tapissée de liège de Marcel Proust, dans laquelle il a écrit À la recherche du temps perdu.

Lire aussi :  Découvrez les trésors cachés de la Bibliothèque Sainte-Geneviève : vous ne croirez pas ce que vous allez trouver !

19. Institut Giacometti, un artiste dans son atelier

Reconstitution de l'atelier de Giacometti, à l'Institut Giacometti à Paris.
Reconstitution de l’atelier de Giacometti, à l’Institut Giacometti de Paris.Alamy Stock Photo

Ouvert en 2018, ce musée occupe l’ancien atelier de l’artiste Paul Follot, à l’intérieur d’un hôtel particulier art déco avec des carreaux dorés (classé au patrimoine historique), et est dédié à l’artiste suisse Alberto Giacometti (1901-1966), qui a vécu et travaillé dans le quartier. L’espace de 350 mètres carrés présente une reconstitution de l’atelier de Giacometti et 350 sculptures, 90 peintures et plus de 2 000 dessins. Réservation obligatoire en ligne à l’avance pour pouvoir la visiter. Chaque année, trois ou quatre expositions temporaires sont organisées, ce qui constitue une excellente occasion de visiter un musée en dehors du circuit des grandes galeries d’art.

20) Fondation Henri Cartier-Bresson, immersion dans la grande photographie

Fondée par le couple formé par le célèbre photographe humaniste français Henri Cartier-Bresson (1908-2004) et la photographe portraitiste Martine Franck (1938-2012), la Fondation Henri Cartier-Bresson expose ses œuvres et organise des expositions de photographes français et internationaux. Pionnier du photojournalisme artistique, Cartier-Bresson a créé un service photographique pour la Résistance et cofondé l’agence collective Magnum.

21. musée Cognacq-Jay, La vie au siècle des Lumières

Portrait de Marie Anne de Bourbon-Condé (1678-1718), duchesse de Vendôme, collection du musée Cognacq-Jay (Paris).
Portrait de Marie Anne de Bourbon-Condé (1678-1718), duchesse de Vendôme, faisant partie de la collection du musée Cognacq-Jay (Paris).Heritage Images (Heritage Images via Getty Images)

Intérieur de l’Hôtel de Donon, le Musée Cognacq-Jay expose des peintures à l’huile et au pastel, des sculptures, objets d’art, bijoux, porcelaines et meubles du XVIIIe siècle rassemblés par Ernest Cognacq (1839-1928), fondateur du grand magasin Musée Cognacq-Jay, et son épouse Marie-Louise Jay. Bien que Cognacq ait peu compris sa collection et se soit même vanté de n’avoir jamais visité le Louvre et de ne collectionner que pour son statut social, les pièces exposées donnent une bonne idée des goûts de la haute société au siècle des Lumières.

22. Atelier des Lumières, le musée des arts numériques

Visiteurs de l'exposition immersive
Visiteurs de l’exposition immersive « Marc Chagall, Paris – New York », en février 2023, à l’Atelier des Lumières à Paris.Chesnot (Getty Images)

Une ancienne fonderie datant de 1835, qui fournissait du fer aux chemins de fer et à la marine française, abrite le premier musée d’art numérique de Paris. Situé à La Halle, sur une surface de 1 500 mètres carrés, des projections lumineuses éblouissantes inondent les murs nus du musée. Atelier des Lumières. Les programmes longs (environ 30 minutes) sont basés sur des œuvres d’artistes historiques, mais il existe également un programme contemporain plus court. Les projections sont continues. L’espace Le Studio permet de découvrir des artistes numériques émergents et confirmés.

23. galerie Itinerrance, graffiti et art de la rue

L'art urbain dans le 13e arrondissement de Paris.
L’art urbain dans le 13e arrondissement de Paris.Alamy Stock Photo

La Galerie Itinerrance est une autre visite pour les amateurs d’avant-garde. Témoin de la renaissance créative actuelle du 13e, cette galerie branchée expose des graffitis et des œuvres de rue. Elle propose des visites autoguidées et guidées de l’art de la rue dans le quartier parisien. Les expositions et les événements changent constamment, de sorte qu’une visite a toujours un goût de nouveauté.

24. musée Jacquemart-André, en alternance avec la haute société parisienne du 19e siècle.

Les escaliers du musée Jacquemart-André, musée privé du 8e arrondissement de Paris, actuellement fermé pour rénovation.
Les escaliers du musée Jacquemart-André, musée privé du 8e arrondissement de Paris, actuellement fermé pour rénovation.Alamy Stock Photo

C’est le deuxième musée privé de Paris, avec la Pinacothèque. À la fin du XIXe siècle, la haute société parisienne se réunissait pour de somptueuses soirées dans cet hôtel particulier appartenant aux collectionneurs d’art Nélie Jacquemart et Edouard André, conçu dans le style éclectique à la mode, combinant des éléments de différentes époques : antiquités romaines et grecques, objets égyptiens, mobilier d’époque et portraits de maîtres hollandais. Actuellement fermé pour rénovation, il sera possible de le visiter à la fin de l’année. le musée Jacquemart-André permettra de découvrir le mode de vie et les goûts de la haute société de la ville, de la bibliothèque avec des tableaux de Rembrandt au merveilleux Jardin d’Hiver, une orangerie vitrée avec en toile de fond un magnifique escalier à double volée.

Abonnez-vous ici au Lettre d’information El Viajero et trouvez l’inspiration pour vos prochains voyages dans nos comptes sur Facebook, X e Instagram.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Grand Rex

Le Grand Rex dévoile une expérience cinématographique révolutionnaire qui va vous époustoufler !

Chapelle des Carmélites (Toulouse)

Visitez la Chapelle des Carmélites à Toulouse : Un oasis de paix au cœur de la ville qui vous fera oublier tous vos soucis !