Une nouvelle foire d’art à Paris made in Art Basel

Art Basel est une manifestation d’art contemporain œuvrant déjà chaque année en Suisse, à Miami Beach et à Hong Kong. Prochaine étape ? La capitale française !

Dans une annonce qui a stupéfié le monde de l’art, l’organisation en charge du scintillant Grand Palais à Paris a annoncé mercredi que MCH Group, propriétaire de la marque Art Basel, mettrait en place une nouvelle foire d’art contemporain qui se déroulerait dans le lieu chaque octobre.

MCH Group reprendra le créneau précédemment occupé par la foire d’art contemporain FIAC.

 

Bye bye la FIAC, bonjour Art Basel

Une nouvelle qui n’a pas manqué de surprendre. Car la FIAC était une vénérable institution française, à l’origine d’une multitude de foires depuis des décennies. L’année dernière, le président Emmanuel Macron lui-même l’avait qualifiée de « centre névralgique du monde de l’art ».

Mais le soutien du président n’a pas suffi à arrêter le changement.

Chris Dercon, président de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, a déclaré dans un entretien téléphonique qu’il espérait qu’Art Basel mettrait en place un événement qui soit plus qu’une foire d’art. Quelque chose qu’il espérait être « immersif ».

Cela signifie un art plus mode. Un art plus design. Le plus est très important.

A terme, l’envie de voir une foire d’art qui s’engagerait avec la culture parisienne au sens large. Dercon, auparavant directeur du musée d’art Tate Modern à Londres et du théâtre Volksbühne à Berlin, est connu depuis longtemps pour promouvoir une approche interdisciplinaire de l’art.

Désireux que la nouvelle foire d’art ne soit pas simplement un autre avant-poste pour la marque Art Basel, le nouvel événement ne s’appellera toutefois pas Art Basel Paris. Il nous dévoilera le nom prochainement.

Joint par téléphone, Marc Spiegler, directeur mondial d’Art Basel, a reconnu le délai réduit jusqu’au premier événement. Tout en espérant parvenir à réunir l’ensemble de la « classe créative » de Paris. Pas seulement ses galeries d’art, et ses musées. Une grande partie de ce travail se produirait « hors des murs ».

 

La foire aura « une touche française », a ajouté Spiegler.

Les personnes venant à Paris s’attendront à voir les différents mouvements français des 12 dernières décennies. Bien reflétés à haut niveau de qualité par des galeries fortes.

Le nombre de galeries françaises présentes à la foire ne sera ainsi pas inférieur au nombre vu à la Et la nouvelle foire sera organisée par une équipe majoritairement française.

Le RX Group, organisateur de la FIAC, n’a pour l’heure fait aucun commentaire. En décembre dernier, la décision de lancer un appel à candidatures pour accueillir une nouvelle foire d’art au Grand Palais était contestée.

Sûr de proposer une nette amélioration par rapport à la FIAC, Spiegler a déclaré recevoir en permanence des demandes de galeries espérant travailler avec la foire. Étant donné le rayonnement pouvant à terme être proposé partout dans le monde. 

Les deux premiers événements auront lieu au Grand Palais Éphémère, un lieu temporaire sur le Champ-de-Mars à Paris. Alors que le Grand Palais lui-même est en cours de rénovation.

La France, à l'approche d'une élection, fixe un calendrier pour la levée des restrictions en cas de pandémie.

Covid-19 : Une levée des restrictions à l’approche des élections

Emmanuel Macron marche sur une ligne fine sur l'Ukraine

Emmanuel Macron marche sur des œufs avec l’Ukraine