Bénalla condamné pour voies de fait

Benalla, l’ancien assistant de sécurité du président Emmanuel Macron a été reconnu coupable vendredi pour agressions. 

 

Bénalla jugé coupable

En effet, il était accusé d’avoir agressé des manifestants et d’avoir été envoyé en tant que policier lors d’une manifestation syndicale en 2018. Cette affaire a conduit au premier scandale majeur du gouvernement Macron.

Affaire Benalla : l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron passe en jugement

L’ancien assistant de Macron, Alexandre Benalla, 30 ans condamné à trois ans de prison par un tribunal de Paris. Dont un an ferme avec assignation à résidence avec bracelet électronique. Alors que les deux autres sont avec sursis. Ce qui signifie qu’il ne les purgera pas à moins qu’il ne commette un crime nouveau dans un délai spécifié. 

M. Benalla a également été condamné à une amende de 500 euros et à une interdiction de travailler en tant que fonctionnaire pendant cinq ans.

 

Qui est Benalla ?

M. Benalla était en charge de la sécurité pendant la campagne présidentielle de M. Macron en 2017. Il est devenu adjoint de direction du cabinet après l’élection.

Il faisait partie de l’entourage proche d’Emmanuel Macron, l’accompagnant lors de visites officielles, voyages à vélo, ou matchs de tennis et autres déplacements.

Mais en juillet 2018, M. Benalla est identifié dans une vidéo. Ce film le montre portant un casque de police tout en saisissant et frappant un homme lors d’une manifestation du 1er mai à Paris.

Le rapport et la réponse féroce de la présidence ont déclenché une tempête de critiques qui ont alimenté des mois de couverture médiatique et d’enquêtes parlementaires. Mettant M. Macron à rude épreuve pour la première fois depuis son élection.

Lire aussi :  Les livres viennent de Paris

Il a été rapidement révélé que la présidence était au courant depuis des mois. Mais avait contrôlé Mme Benalla avec une tape sur la main.

Faisant suite à d’autres polémiques impliquant M. Macron l’affaire a fourni des munitions à ses opposants politiques. 

 

Le Procès

Lors du procès, qui s’est tenu en septembre, M. Benalla a reconnu l’obsolescence du jugement mais a nié les voies de fait.

M. Benalla aurait rejoint les forces de sécurité en tant qu’observateur le jour de la manifestation. Il a ainsi affirmé qu’il voulait aider à arrêter les manifestants, car ils jetaient des objets sur la police. Mais le tribunal a jugé qu’il avait illégalement et violemment entravé le travail de la police et agressé quatre manifestants au total.

M. Benalla travaille maintenant comme conseiller privé. Mais il a également été reconnu coupable d’avoir utilisé des passeports diplomatiques qu’il avait détenues illégalement, car il avait déjà été évincé du bureau du président. Coupable de falsification de documents pour obtenir un autre type de passeport officiel et de possession illégale d’une arme à feu en 2017.

Vincent Crase, 48 ans, ami de M. Benalla et ancien gendarme suppléant qui travaillait pour le parti de M. Macron a été condamné avec deux autres policiers.

Ils faisaient face à des accusations similaires à celles de M. Benalla pour ses actes en mai 2018. Les agents ont envoyé des vidéos de M. Benalla de l’incident tirées de caméras de surveillance de la rue.

Lire aussi :  Le Quartier Latin : le repaire secret des élites décadentes et corrompues ?
Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Meurtre de Lola : Les parents de la fillette craignent la récupération politique
Retour du masque à l'école

Retour du masque à l’école : êtes-vous concerné ?

Comment bien passer l'automne et l'hiver ? 1ere partie/2

Comment bien passer l’automne et l’hiver ? 1ere partie/2