Cambriolage à Paris : une bijouterie de luxe des Champs Elysées dévalisée et des motards s’emparent du butin

France

Des coups de feu ont été tirés depuis l’extérieur de l’établissement, selon la police, mais personne n’a été blessé.

EFE

Un groupe d’hommes a cambriolé ce samedi le Harry Winston, bijoutier de luxe à Paris. Les sources policières ont indiqué à l’AFP que le vol avait eu lieu dans le quartier des Champs Elysées à Paris, et qu’ils s’étaient enfuis à moto avec le butin. Le montant du vol ne pourra être déterminé avec précision « avant plusieurs jours », précisent des sources proches de l’enquête, mais pourrait s’élever à plusieurs millions d’euros, compte tenu également des précédents braquages ayant touché cet établissement de luxe.

Les faits se sont produits à 11h45. Les voleurs « ont utilisé des motos pour commettre leur forfait et prendre la fuite ». Il semblerait que trois individus se soient enfuis à moto. Une moto et un scooter selon des sources proches de l’enquête. « Un coup de feu a été entendu à l’extérieur de la bijouterie, mais heureusement personne n’a été blessé, et il s’agissait seulement d’un coup de feu de dissuasion tiré par les voleurs.

Les médias français affirment que l’un des assaillants possédait une arme à feu de gros calibre, dont il a fait usage au moins une fois sans causer de dommages corporels. Le groupe s’est divisé en environ une dizaine de vitrines de montres et de bijoux haut de gamme à l’intérieur de la boutique.

La bijouterie Harry Winston de l’avenue Montaigne, à Paris, a déjà fait l’objet de deux cambriolages en 2007 et 2008, au cours desquels 900 bijoux ont été volés pour une valeur déterminée par l’assureur de 78,9 millions d’euros (85,7 millions de dollars), l’un des plus importants au monde dans ce secteur. Huit hommes ont été condamnés en 2015 à des peines de prison allant de 9 à 15 ans.

Et pour approfondir sur ce sujet, explorez ici

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Île de la Cité : La face cachée du berceau de Paris dévoilée ! Drogue, prostitution et trafic d'armes révélés !