Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent à Londres, Paris, Berlin et Washington pour demander un cessez-le-feu à Gaza

Les répercussions de la guerre à Gaza se propagent dans le monde entier, souvent sous la forme de manifestations contre les bombardements israéliens sur la bande de Gaza, comme celles qui ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes samedi, notamment en Europe, mais aussi à Washington et dans plusieurs villes d’Asie.

A Londres, environ 30.000 manifestants, selon la police, se sont rassemblés à Trafalgar Square, exigeant un « cessez-le-feu immédiat » et la « fin du massacre ». Il y a quinze jours, la ministre britannique de l’intérieur, Suella Braverman, avait appelé la police à réagir plus fermement aux manifestations. « Il ne peut y avoir de place pour l’incitation à la haine ou à la violence », avait alors déclaré un porte-parole de la ministre. Le soutien total du Premier ministre Rishi Sunak au gouvernement israélien dans sa lutte contre le Hamas – « aujourd’hui, demain et toujours », a-t-il promis – a trouvé son pendant dans les rues de Londres et d’autres capitales britanniques, où des dizaines de milliers de citoyens ont exprimé leur soutien à la cause palestinienne pendant quatre week-ends consécutifs.

À Paris, 19 000 personnes se sont rassemblées, selon des sources policières, lors de l’une des premières marches autorisées par le gouvernement, qui ne l’avait pas fait dans un premier temps, estimant qu’il s’agissait d’un terrain propice à l’antisémitisme. Des affiches appelant à une « Palestine libre » ont été vues lors de la manifestation. « Nous sommes venus montrer le soutien du peuple français aux Palestiniens. Nous voulons la paix et une solution à deux Etats », résume Antoine Guerreiro, l’un des manifestants.

En Allemagne, qui comme la France n’a pas donné le feu vert aux manifestations dans les premiers jours qui ont suivi le début de la guerre, la police de Berlin a évalué le nombre de manifestants à plus de 3 500. Comme dans d’autres villes européennes, les banderoles portées par les manifestants appelaient à « arrêter le génocide ». Des drapeaux palestiniens et d’autres signes d’identification à la lutte du peuple palestinien ont proliféré dans toutes les marches à travers le continent.

Des milliers de manifestants ont également défilé dans les rues de Washington. Certains ont chargé le président Joe Biden (certains l’ont même appelé « Joe le génocidaire ») pour son soutien à Israël et l’ont accusé d’avoir « du sang sur les mains », rapporte María Antonia Sánchez-Vallejo de New York. Les manifestants se sont rassemblés sur la Freedom Plaza, à quelques pas de la Maison Blanche. Certains ont juré de ne pas soutenir la candidature de M. Biden à sa réélection l’année prochaine. « Nous sommes aussi humains que les Ukrainiens », ont crié certains.

Des manifestations de soutien à la Palestine ont également eu lieu dans d’autres pays tels que le Pakistan, le Sénégal et l’Iran, où les manifestants ont particulièrement ciblé Israël et les États-Unis.

Suivez toute l’actualité internationale sur Facebook y Xou en notre lettre d’information hebdomadaire.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Lire aussi :  Les bijoux les plus luxueux et extravagants exposés à la Place Vendôme : Préparez-vous à être ébloui !
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Pont Neuf

Les secrets bien gardés du Pont Neuf : plongez dans l’histoire fascinante de ce monument emblématique !

La Grave : le secret le mieux gardé de Toulouse révélé !