La Fédération internationale d’athlétisme attribuera 50 000 dollars aux athlètes qui remporteront l’or aux Jeux olympiques de Paris

La Fédération mondiale d’athlétisme a annoncé mercredi qu’elle deviendrait la première fédération internationale à attribuer des prix en espèces aux Jeux olympiques, en remettant 50 000 dollars, soit 46 000 euros au taux de change actuel, aux champions de Paris 2024. L’instance présidée par le Britannique Sebastian Coe allouera 2,4 millions de dollars provenant de l’allocation de revenus du Comité international olympique qu’elle reçoit tous les quatre ans. Cette somme servira à attribuer 50 000 dollars aux athlètes qui remporteront une médaille d’or dans chacune des 48 épreuves d’athlétisme à Paris.

Cette initiative de World Athletics comprend également un engagement ferme d’étendre l’attribution de prix à un niveau progressif aux médaillés olympiques d’argent et de bronze lors des Jeux olympiques de Los Angeles 2028. « L’introduction d’un prix pour les médaillés d’or olympiques est un moment crucial pour World Athletics et le sport de l’athlétisme dans son ensemble, soulignant notre engagement à responsabiliser les athlètes et à reconnaître le rôle essentiel qu’ils jouent dans le succès des Jeux Olympiques », a déclaré M. Coe, après l’annonce de cette initiative.

Le versement des prix dépendra du processus de ratification de World Athletics, qui prévoit que les athlètes soient soumis aux procédures antidopage habituelles et qu’ils les réussissent. En plus des récompenses individuelles, les équipes de relais recevront le même montant, 50 000 dollars, qui sera partagé entre l’ensemble de l’équipe. Le format et la structure des primes olympiques pour Los Angeles 2028 seront annoncés à une date ultérieure, a déclaré World Athletics.

Lire aussi :  Vous ne devinerez jamais ce que vous pouvez dénicher dans les boutiques de la Rue Mouffetard !

Vous pouvez suivre EL PAÍS Deportes sur Facebook y Xou inscrivez-vous ici pour recevoir notre lettre d’information hebdomadaire.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Lire aussi :  Les dessous glaçants de l'Hôtel de Ville de Paris : trafic d'influence, pots-de-vin et magouilles politiques exposés au grand jour !

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Le Château d’Eau de Toulouse : pourquoi il est devenu le spot incontournable des influenceurs et des photographes !

Le tarot de Marseille

Comment le Tarot de Marseille peut vous aider à prendre des décisions importantes et à atteindre vos objectifs !