La grève des contrôleurs aériens à Paris entraîne l’annulation de 70 % des vols samedi

70% des vols annulés à l’aéroport de Paris-Orly en raison de la grève des contrôleurs aériens

Aéroport de Paris-Orly AFP

La grève des contrôleurs aériens prévue pour ce samedi a provoqué 70% des vols annulés à l’aéroport de Paris-Orly, selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et des médias locaux tels que « Le Monde » et « Le Parisien ».

Plus précisément, le syndicat majoritaire des contrôleurs aériens en France, le SNCTA, ne participera pas à cette manifestation mais les organisations syndicales plus minoritaires telles que l’UNSA-ICNA et l’USAC-CGT y participeront.

Les raisons de l’arrêt de travail sont les suivantes : l’échec des négociations en vue d’un accord pour les mesures d’accompagnement d’une révision du secteur du contrôle du trafic aérien.

Sur son compte de médias sociaux, l’aéroport lui-même prévoit que « de nombreux retards et annulations au départ/à l’arrivée » et invite les passagers à vérifier le statut de leur vol auprès de leur compagnie aérienne avant de se rendre au terminal.

Orly, situé au sud de Paris, est le deuxième aéroport de la capitale française après Roissy Charles-de-Gaulle.

Cette grève intervient un mois seulement après une autre grève massive des contrôleurs aériens qui a touché plusieurs aéroports français et a entraîné l’annulation de milliers de vols en France.

A l’approche des prochains Jeux Olympiques de Paris, qui se dérouleront du 26 juillet au 14 août, ce conflit est une source d’inquiétude majeure et menace à nouveau le bon fonctionnement du service aérien dans la période précédant l’événement sportif si d’autres arrêts devaient avoir lieu.

Et pour approfondir sur ce sujet, explorez ici

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  La Seine : miroir de Paris (et bientôt des Jeux olympiques)