La police française abat une femme qui avait proféré des « menaces » en criant « Allah est grand » à la gare de Paris

Les policiers ont été alertés par des appels de passagers mentionnant une femme « entièrement voilée » « proférant des menaces » à la station Bibliothèque François Mitterrand.

AFP

La police française a blessés par balle une femme qui, selon des témoins, proférait des menaces et criait « Allahu akbar » (« Allahu akbar »).Allah est grand) dans une gare de banlieue à Paris, a indiqué une source policière à l’AFP.

Les agents ont été alertés par des appels de voyageurs faisant état d’une femme « entièrement voilée » qui « proférait des menaces » à la station Bibliothèque François Mitterrand. La femme « a refusé d’obtempérer aux ordres des policiers », qui « craignant pour sa sécurité, ont fait usage de leurs armes ».

Selon le journal français « Le Monde », la femme est gravement blessée et deux enquêtes ont été ouvertes : l’une par la police judiciaire parisienne pour « menaces de mort et actes d’intimidation à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique », l’autre par l’inspection générale de la police nationale, la police des polices et le tir sur cible du policier, ce qui est courant lorsqu’un agent fait usage de son arme à feu.

Après l’incident, des brigades cynophiles et des démineurs sont intervenus pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’explosifs dans la gare, selon le média français « Le Figaro ».

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Lire aussi :  Taxi Parisiens: Les escrocs de la route? Révélations choquantes sur les pratiques frauduleuses des chauffeurs
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Le Palais de Tokyo à Paris: Le spot le plus branché de la capitale – Soyez le premier à tout savoir!

Le Festival Cinespaña dévoile sa programmation de films incontournables : préparez-vous à être transporté dans une autre dimension cinématographique !