Les États-Unis, Israël, le Qatar et l’Égypte négocient une trêve durable à Paris en échange de la libération des otages.

Des représentants des États-Unis, d’Israël, du Qatar et de l’Égypte se réunissent dimanche à Paris pour tenter d’avancer sur un accord de trêve d’environ deux mois dans la bande de Gaza, selon le quotidien américain The New York Times. Citant des sources proches des négociations, l’agence de presse française Afp a confirmé que la réunion avait bien lieu aujourd’hui. Les informations du New York Times suggèrent que l’éventuelle trêve – qui est encore en cours de négociation et ne peut pas encore être considérée comme close – serait conclue en échange de la libération par le Hamas d’une centaine d’otages sur les 120 qui seraient encore détenus en captivité et en vie dans la bande de Gaza. La réunion doit permettre aux parties de lire le projet – qui tente de satisfaire les exigences israéliennes et celles des islamistes radicaux – et de négocier s’ils souhaitent le mettre en œuvre. À cet égard, le journal souligne que les fonctionnaires américains impliqués dans les négociations se présentent à la table des négociations avec ce qu’il décrit comme une attitude « prudemment optimiste ». En d’autres termes, des mesures ont été prises, mais une issue favorable ne peut pas encore être considérée comme acquise. Actualité connexe standard Si Israël tente de prouver qu’il ne commet pas de génocide à Gaza en attendant la décision de la Cour internationale Mikel Ayestaran 24 heures avant la décision de la CIJ, Israël déclassifie plus de trente ordres secrets, qui « réfutent l’accusation et montrent les efforts israéliens pour réduire les morts civiles » Le directeur de la CIA, William Burns, et le chef du Mossad, David Barnea, devraient être présents, ainsi que le Premier ministre qatari, Mohammed bin Abdulrahman al Thani, d’après la chaîne CBS. Le New York Times a rapporté que le président américain Joe Biden s’était entretenu par téléphone avec les dirigeants qatari et égyptien. La nouvelle de cette rencontre intervient le jour même où des sources du Hamas ont actualisé le bilan des morts dans la bande de Gaza, qui s’élève désormais à plus de 26 400. Elle s’inscrit également dans un contexte de critiques internationales croissantes à l’égard d’Israël, dont la dure campagne de bombardements au sol est critiquée pour le nombre élevé de victimes civiles qu’elle provoque, parmi lesquelles de nombreuses femmes et de nombreux enfants.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Paris et Londres s'affrontent dans la guerre de l'art
Deux activistes jettent de la soupe sur le tableau "La Gioconda" au Louvre à Paris

Deux activistes jettent de la soupe sur le tableau « La Gioconda » au Louvre à Paris

Les agriculteurs français menacent Macron : "Si nous parvenons à bloquer Paris, ses habitants mourront de faim".

Les agriculteurs français menacent Macron : « Si nous parvenons à bloquer Paris, ses habitants mourront de faim ».