Londres dispute à Paris le trône européen en termes de capitalisation boursière

La nouvelle hausse du prix du pétrole est le dernier rebondissement de l’année sur les marchés financiers. La hausse des prix du pétrole est une nouvelle préoccupation pour les banques centrales dans leur lutte contre l’inflation et provoque également un changement de leadership sur le marché boursier européen. Le marché boursier britannique prend de la valeur au point qu’il a failli ravir à Paris le trône européen de la capitalisation boursière.

Selon les données compilées par Bloomberg, la valeur globale du marché des actions britanniques s’élève aujourd’hui à 2 900 milliards de dollars, contre 2 930 milliards de dollars pour le marché français. Cela signifie que Londres est sur le point de reprendre à Paris la première place du marché boursier européen, moins d’un an après l’avoir perdue, dans le cadre d’un rebond où la hausse des prix du pétrole joue un rôle clé.

La bourse britannique a évité les baisses généralisées du reste des marchés européens et américains en septembre, avec une hausse de 2,27% pour le Ftse 100. L’attrait du pétrole a soutenu le prix des actions des références du marché britannique telles que les compagnies pétrolières BP et Shell, une progression à laquelle s’est jointe la banque HSBC. De plus, la chute de la livre a favorisé un marché boursier au profil exportateur marqué. Ainsi, seulement 23 % du marché boursier britannique est exposé au marché domestique. Selon les données de Goldman Sachs, 28 % sont destinés au marché américain, 23 % au marché asiatique et 12 % au reste de l’Europe.

Le marché boursier britannique a également salué la baisse de l’inflation au Royaume-Uni en août – à 6,7 %, le niveau le plus bas depuis février 2022 – qui a encouragé les attentes d’une fin des hausses de taux de la Banque d’Angleterre. En effet, l’institution a maintenu ses taux inchangés lors de la réunion du mois dernier, après 14 hausses de taux ininterrompues depuis décembre 2021.

Lire aussi :  La résurrection des vieux bouillons : le restaurant "bon, gentil et pas cher" qui triomphe à Paris avec l'inflation

Inflexion en France

D’autre part, le marché boursier français a accentué en septembre son recul par rapport à la capitalisation record qu’il a atteinte l’année dernière, à savoir 3,5 trillions de dollars. Le Cac 40 a chuté de 2,48% le mois dernier, une chute dans laquelle les sociétés de luxe, celles-là même qui avaient poussé l’indice à des sommets il y a quelques mois, ont joué un rôle majeur.

Le marché boursier français souffre de la faiblesse de l’économie chinoise, à laquelle les entreprises de luxe sont particulièrement vulnérables. LVMH, L’Oréal, Hermès et Kering représentent près d’un cinquième du Cac 40 et leurs cours corrigent les niveaux records atteints ces derniers mois, lorsqu’ils ont consolidé leur position en tant que secteur ayant une grande capacité à maintenir leur activité dans un environnement d’inflation élevée et de hausse des taux d’intérêt.

LVMH et Shell, pile et face

Géant du luxe. Le groupe français LVMH est le plus important de la zone euro en termes de capitalisation boursière, avec une valeur de marché de plus de 357 milliards d’euros. Mais son recul par rapport à son record de 20 % en avril dernier est l’une des raisons de la perte de leadership de la Bourse de Paris en Europe. Ce mois-là, LVMH est devenue la première société européenne cotée en bourse à atteindre une capitalisation boursière d’un demi-billion de dollars.

Le poids du pétrole brut. La compagnie pétrolière britannique Shell est l’entreprise dont la valeur boursière est la plus élevée à la Bourse de Londres, avec plus de 172 000 millions de livres (environ 150 000 millions d’euros). Ses actions ont progressé ces dernières semaines, parallèlement à la hausse des prix du pétrole. Elles ont augmenté de 10 % depuis la fin du mois d’août, atteignant ainsi leur plus haut niveau en 2018.

Lire aussi :  Les secrets choquants de la Sainte-Chapelle : Révélations sur les pratiques sombres dissimulées dans ce joyau de Paris !

Suivez toutes les informations de Cinco Días à Facebook, X y Linkedinou à notre lettre d’information Agenda Cinco Días

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Lire aussi :  Fatal 13 novembre à Paris : les clés d'un procès exceptionnel

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

La Sorbonne : découvrez les secrets cachés de ce joyau historique !

Corniche Kennedy : le lieu le plus instagrammable de Marseille, découvrez pourquoi !