Un touriste allemand tué et un autre blessé à Paris par un Français criant « Allah est le plus grand ! ».

Samedi, peu après 23 heures, un individu armé d’un pistolet à grenailles a été tué et un autre blessé à Paris. couteau de grandes dimensions a tué un touriste allemand et blessé grièvement un autre homme à Paris, près de la Tour Eiffel, sur les berges du quai de Grenelle, au cri de : « Allah akbar ! » « Allah est le plus grand… ! ».

Les abords de la Tour Eiffel sont très surveillés, voire militairement, 24 heures sur 24, et les forces de l’ordre ont réussi à arrêter très rapidement le meurtrier, qui a commencé par donner ces « explications » entre criminalité islamiste et folie : « J’ai agi pour défendre les musulmans qui se font tuer partout »..

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a annoncé personnellement la nouvelle sur les réseaux sociaux : « Les forces de l’ordre ont agi rapidement et courageusement. Ils ont arrêté un homme qui tentait d’attaquer des passants sur le quai de Grenelle. Une personne a été tuée et une autre grièvement blessée. Les pompiers sont intervenus rapidement. Il est prudent d’éviter tout le secteur.

Le meurtrier était fiché depuis des mois, il a la nationalité française, « il est français », a déclaré une source policière, mais il est enregistré comme un soupçonné de « relations dangereuses » avec l’islam radicalle djihadisme terroriste et subversif.

Selon les premières fuites, l’homme décédé avait la double nationalité allemande et philippine.

Lire aussi :  Les tombes les plus célèbres du Père-Lachaise : de Jim Morrison à Oscar Wilde, plongez dans l'histoire des légendes enterrées ici !

Soupçonné de sympathies djihadistes, le tueur vivait depuis des mois à Puteaux (Hauts-de-Seine), dans la banlieue nord multiculturelle de Paris, avec la lettre « S », qui désigne les personnes soupçonnées de nombreuses complicités avec des individus ou des groupes potentiellement terroristes.

Depuis des années, ce fichier « S » constitue une source unique d’informations et confirme un problème majeur : il est difficile de « contrôler » les 620 000 personnes soupçonnées de crimes très divers… des adolescents trafiquants de drogue aux criminels djihadistes, en passant par les agresseurs et les « asociaux ». Ils sont tous interdits de quitter le pays : mais il est très difficile de « suivre » et de surveiller de près un nombre aussi impressionnant de suspects.

L’homme qui a assassiné un touriste allemand/philippin et blessé grièvement une autre personne était également fiché pour avoir « problèmes psychologiques ».. Depuis une longue décennie, la France connaît une série de crimes de même nature.

Les premières investigations policières se sont orientées dans deux directions : chercher à savoir si le criminel a agi seul ou en bande organisée, ou s’il s’agit à nouveau d’un « loup solitaire » radicalisé via internet.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Lire aussi :  Vous ne croirez pas ce que renferme le majestueux Dôme des Invalides!

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Le mystère de l'Île de la Cité : des sacrifices humains auraient-ils été perpétrés au cœur de Paris ?

IAM : Comment ce groupe marseillais a conquis le cœur de la France avec son rap engagé ?

10 raisons pour lesquelles le Musée Saint-Raymond de Toulouse est bien plus qu’un simple musée.