Une journaliste de Malaga dénonce Gérard Depardieu pour l’avoir violée à Paris en 1995.

La journaliste et écrivain espagnole Ruth Baza a déposé une plainte pour viol contre l’acteur Gérard Depardieu auprès de la police de Torremolinos (Malaga) pour des faits qui se sont déroulés à Paris en 1995. Des sources policières de Malaga ont confirmé à l’agence de presse EFE que la plainte avait été déposée la semaine dernière, comme cela a été rapporté ce mardi. La Vanguardia. Baza a dénoncé qu’en 1995, alors qu’il collaborait avec le magazine Cinemanías’est rendu à Paris pour interviewer Depardieu à l’occasion de la première de Colonel Chabert. L’entretien s’est déroulé dans les locaux de la société de production Roissy Fims, avenue Georges V dans la capitale française, a duré plus d’une heure et à la fin, l’acteur français a commencé à l’embrasser sur le visage et les lèvres « avec frénésie » et a posé sa main sur son aine. « Soudain, j’ai senti sa main sur ma poitrine, puis sur mon entrejambe, je ne pouvais plus bouger, je me suis déconnectée de mon corps parce qu’il m’avait envahie. Je n’ai rien senti, je me souviens seulement de l’odeur de l’alcool et de la nicotine dans ma bouche, je ne sais pas combien de temps cela a duré », a-t-elle expliqué au journal catalan Baza, qui affirme que l’acteur l’a pénétrée avec ses doigts.

A son retour, elle s’est adressée au directeur de l’époque de CinemaníaJavier Angulo, mais sans révéler ce qui s’était passé. Pendant près de 30 ans, il a oublié ce qui s’était passé, jusqu’au mois d’avril, où il a commencé à s’en souvenir en lisant la nouvelle de la dénonciation de 13 femmes à l’encontre de Depardieu. Mme Angulo a déclaré à EFE que Mme Baza lui avait confié, à son retour de Paris, que l’entretien avait été « très désagréable » et que l’acteur lui avait même jeté un casque de moto à la tête. « Elle était traumatisée », se souvient Mme Angulo, à qui Baza n’a pas voulu raconter les détails de ce qui s’était passé, qu’elle a qualifié de « mauvais traitement », bien qu’elle n’ait jamais dit qu’il s’agissait d’une quelconque agression sexuelle.

La réputation de Depardieu, 74 ans, l’un des acteurs français les plus connus, avec des titres à son actif tels que Cyrano de Bergerac (1990) ou la saga Astérix et Obélix (1999-2012), s’est détériorée au cours de l’année écoulée : deux femmes l’ont formellement accusé d’agression sexuelle et il a été publiquement pris pour cible par plus d’une douzaine d’autres. En outre, au début du mois, une vidéo a été publiée dans le cadre d’un documentaire inédit réalisé par Yann Moix, dans laquelle l’acteur tient des propos sexistes et obscènes. « J’ai une poutre dans mon pantalon » n’est qu’un des commentaires entendus de la part de l’acteur qui, en tant que spectateur dans un manège, fait de nombreuses remarques obscènes et sexualisantes sur les femmes et même les filles et sur la pratique de l’équitation.

Quelques jours plus tard, la ministre française de la culture, Rima Abdul Malak, a annoncé qu’elle envisageait de retirer la Légion d’honneur, la plus haute distinction française, décernée à Depardieu en 1996. Samedi, l’acteur a remis la décoration à la disposition de la ministre, selon un communiqué de ses avocats, qui reprochent à Mme Abdul Malak de « participer au lynchage médiatique » de M. Depardieu. La famille de l’acteur – notamment trois de ses enfants, une nièce et une petite-fille – a également estimé qu’il faisait l’objet d’une « persécution sans précédent » pour les propos sexistes divulgués il y a quelques jours.

Le 016 est un numéro de téléphone qui prend en charge les victimes de violences masculines – psychologiques, physiques ou sexuelles, toutes formes de violences -, leurs familles et leur environnement 24 heures sur 24, tous les jours de l’année, dans 53 langues différentes. Le numéro n’est pas enregistré sur la facture de téléphone, mais l’appel doit être supprimé de l’appareil. Vous pouvez également les contacter par courrier électronique 016-online@igualdad.gob.es et par WhatsApp au 600 000 016. Les mineurs peuvent appeler la Fondation ANAR au 900 20 20 10. S’il s’agit d’une situation d’urgence, vous pouvez appeler le 112 ou la police nationale (091) et la garde civile (062). Si vous ne pouvez pas appeler, vous pouvez utiliser l’application ALERTCOPS, qui envoie un signal d’alerte à la police avec géolocalisation.

Lire aussi :  Les stars se rendent incognito à la Gare Saint-Lazare : découvrez qui elles sont !
Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Lire aussi :  Balmain subit le vol de plus de 50 vêtements 10 jours avant la semaine de la mode à Paris
EL PAÍS

Compagnies aériennes : L’aviation s’Envolle après la tempête pandémique

Quartier de Saint-Cyprien (Toulouse)

Démystifions Saint-Cyprien : le quartier où se côtoient artistes, hipsters et familles branchées !