fbpx

Informations et actualités françaises

Darmanin décide de fermer la mosquée d’Allonnes après des appels au djihad

Darmanin décide de fermer la mosquée d'Allonnes après des appels au djihad

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a confirmé la fermeture de la mosquée Allones, dans la Sarthe.

La préfecture de la Sarthe a prévenu lundi soir la clôture de la mosquée d’Allonnes pendant six mois. Dans un communiqué, le préfet Patrick Dallennes explique cette mesure en détaillant les propos :

Faisant l’apologie du terrorisme tenus dans le lieu de culte en septembre et octobre 2020 notamment.

Les dirigeants et membres des associations gestionnaires du lieu de culte sont accusés de propager des discours de haine, de défendre le terrorisme islamique et de promouvoir un islam radical.

 

Darmanin annonce la fermeture de mosquée d’Allonnes

Darmanin annonce la fermeture de sept mosquées ou autres sociétés culturelles avant la fin de l’année. C’est une apparente accélération de la lutte judiciaire et policière contre la ségrégation islamique.

En France, pour 67 millions d’habitants, il y a 2500 mosquées et lieux de culte musulmans. 100 ont été perquisitionnés, soumis à un contrôle policier et judiciaire strict, 13 ont été fermés au cours des deux dernières années, et 7 autres seront fermés avant la fin de l’année.

Emmanuel Macron a commencé à combattre la «Ségrégation islamique» en Octobre 2020. Une législation spéciale a alors été mise en place pour lutter contre cette gangrène sociale. La pandémie a retardé la lutte contre ces menaces depuis un an et demi.

Avec une décélération relative de la Covid 19, la surveillance, le contrôle et le démantèlement des foyers subversifs peuvent s’accélérer. Et G. Darmanin se dit satisfait du nouveau rythme de lutte policière et judiciaire contre la diffusion de messages subversifs à travers les mosquées, les lieux de culte et les associations culturelles.

 

Darmanin commente la fermeture

La mosquée Allones et l’association « Coordination contre le racisme et l’islamophobie », basée à Sainte Foy-Lès-Lyon, ont fait la promotion de discours et de propagande radicale de l’islam. Légitimant ainsi le jihad armé. Mais aussi l’instauration de la charia (c’est-à-dire la « jurisprudence » et la loi « islamique » »), incitant ainsi à la haine contre les Français, les occidentaux, les chrétiens et les juifs.

À propos de l’assassinat de Samuel Paty, Omar Chouaib, l’ancien responsable de l’enseignement coranique de la mosquée, a expliqué que celui qui se moquait du prophète « devait mourir ».

Peu après Charlie Hebdo, un fidèle de cette mosquée aurait réuni les enfants pour leur intimer de ne pas respecter la minute de silence
Remerciez Dieu qui a vengé le prophète.
Leur a-t-il demandé. 
 

Une nouvelle législation efficace

Selon Darmanin, la nouvelle législation contre la « ségrégation islamique » permet aux forces de l’ordre de fonctionner « plus efficacement ».

Les islamistes n’hésitent pas à menacer de mort le recteur de la Grande Mosquée de Paris et certains immigrés. Par exemple, pour s’être montrés hostiles au Jihad ou encore à la prédication des partisans du terrorisme islamique.

molnupiravir : la nouvelle tablette antivirus de Merck

molnupiravir : la nouvelle tablette antivirus de Merck

Pêche post-Brexit : La France maintient un bateau britannique

Pêche post-Brexit : La France maintient un bateau britannique

Back to Top