Allocution télévisé de Macron : troisième dose et campagne électorale

Mardi soir, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français lors d’une allocution télévisée. En effet, le conseil sanitaire s’inquiète, car les infections de la Covid-19 continuent d’augmenter en France et dans l’ensemble de l’Europe.

 

Le président communique sur la dose de rappel

Le président a annoncé l’obligation de la dose de rappel pour les plus de 65 ans, dans un premier temps. En effet, à partir du 15 décembre, il sera nécessaire d’avoir fait la dose de rappel pour rester éligibles au passeport vaccinal.

Malgré un des taux de vaccination les plus élevés au monde,  les nouveaux cas covid-19 ont augmenté ces dernières semaines. Même si 69 % des Français sont entièrement vaccinés. Une moyenne de 40 décès liés au covid sont signalés chaque jour dans les hôpitaux. Soit, une augmentation de 60 % cette dernière semaine. 

Cette annonce entraine de nombreuses réactions contradictoires. Certaines personnes concernées ont déjà fait cette dose de rappel pour se protéger et protéger les autres. D’autres, déjà vaccinés vont faire cette dose « contraints et forcés, car sinon, ils ne pourront rien faire ».

D’autres sont très inquiets, car ils ont été très fatigués lors des vaccinations précédentes. Et il y a encore certaines personnes qui ne sont pas vaccinées et qui ne changerons pas d’avis ! 

Les données scientifiques vont toutes dans le même sens. On observe une bien augmentation chez les plus de 65 et les plus de 50 ans. Il faut évidemment continuer à se protéger et se vacciner. D’abord avec les personnes les plus fragiles, puis les plus de 50 ans.

Quant aux soignants, ils défendent en majorité de valeurs : protéger et se protéger.

 

Macron et un discours de campagne

On attendait des annonces fortes de la part d’Emmanuel Macron. Or, on se retrouve avec un discours de campagne.

La pandémie a détruit certaines des réformes les plus ambitieuses de M. Macron. Notamment la refonte du système de retraite complexe du pays et la diminution des dépenses publiques.

Entre mars 2020 et août 2021, le gouvernement français a dépensé 240 milliards d’euros. Soit environ 280 milliards de dollars. Pour relancer l’économie, avec une énorme aide aux entreprises et aux particuliers.

Depuis septembre, le gouvernement français a continué à verser des millions dans divers projets. Par exemple, dans la revitalisation de la ville de Marseille, l’agriculture, les sports, les programmes pour la jeunesse, les rénovations énergétiques. Et récemment, avec le chèque de 100 euros pour les ménages à revenus bas, pour compenser la hausse des prix de l’énergie.

Les candidats à l’élection présidentielle d’avril prochain ont accusé M. Macron d’hypocrisie pour avoir utilisé l’argent public à des fins électorales.

Vous avez maintenant avec Macron, Noël en septembre, Noël en octobre, Noël en novembre.

A déclaré lundi,  Xavier Bertrand,  lors du débat des Républicains.

 

L’émergence et l’ascension rapide d’Eric Zemmour inquiète-t-il Macron ? En effet, la plupart des sondages montrent M. Zemmour à la deuxième place derrière Macron.

Bien qu’il n’ait pas encore officiellement confirmé sa candidature, M. Zemmour a jusqu’ici focalisé le débat sur la question hautement explosive de l’immigration.

Même si Macron n’a pas encore confirmé sa candidature, ses propos sont parus dans les médias comme une tentative de déplacer le débat de l’immigration vers un débat économique.

 

 

La France exigera un rappel pour les 65 ans et plus

Covid-19 : un rappel pour les 65 ans et plus

Masque : obligation pour tous les écoliers de France à partir de lundi 15 novembre