La sécurité au centre de la campagne présidentielle

La sécurité au centre de la campagne présidentielle

  La sécurité est au centre de la campagne présidentielle, avant même qu’elle ne commence !

 

Débat de fond sur le nombre d’expulsions

Selon le ministère de l’Intérieur, la France a expulsé 636 étrangers pour « Doute sur la radicalisation islamique », depuis 2018. Le débat de fond sur le nombre d’expulsions « essentielles » est relancé . Et confirme que la sécurité intérieure est désormais le thème central de la vie politique nationale.

Valérie Pécresse, la présidente de région île-de-France et candidate républicaine à la présidence relance le débat ces derniers jours. Elle appelle  au « rétablissement des politiques d’expulsion, dans la plus grande urgence, des personnes menaçant l’ordre public« .

L’« urgence absolue » était une procédure effectuée et utilisée par Jacques Chirac, en tant que Premier ministre, entre 1986 et 1988. Afin de réduire les déportations massives. Les gouvernements successifs de gauche et de droite ont utilisé la même procédure pour expulser les radicaux islamistes présumés, les terroristes, au cours des années 80 et 90.

Exode Afghan

Mme Pécresse considère que la chute de l’Afghanistan entraînera l’arrivée de centaines de milliers d’Afghans en Europe. Des arrivants, demandeurs d’asile, qui devraient justifier le recours à l’« urgence absolue », pour sauver leurs vies.

Selon le candidat conservateur, pendant la présidence de Nicolas Sarkozy (2007 – 2012), la France a expulsé chaque année entre 1 000 et 1 500 suspects de radicalisation islamique. Le ministère de l’Intérieur avait précédemment signalé, dans un communiqué, que la France avait expulsé 636 suspects au cours des 30 derniers mois. Environ deux expulsions par mois à partir de 2018.

 

La sécurité est mère de toutes batailles

C’est un problème de fond qui risque de devenir un enjeu politique de campagne électorale. Bien qu’on soit à huit mois du premier tour de la présidentielle. À Marseille, Mr Macron a confirmé que la sécurité, la lutte contre la radicalisation islamique et les violences suburbaines sont les thèmes majeurs du nouveau cap politique.

Gérald Darmanin, Le ministre de l’Intérieur a commenté les initiatives du président de la République : 

La sécurité est la mère de toutes les batailles.

La sécurité à l’agenda politique de Macron

Ces dernières années, Marine Le Pen  a fait de la sécurité, l’immigration et les menaces terroristes une volonté politique majeure  Face à la prochaine campagne présidentielle, et après la chute de l’Afghanistan, Macron a inscrit ces questions à son agenda politique personnel.

Pour la prochaine élection présidentielle, Eric Zemmour semble être un concurrent potentiel de Marine Le Pen. Eric Zemmour est un journaliste politique d’extrême droite. L’immigration, les réfugiés et l’insécurité sont les thèmes permanents de la campagne.

Quant à la droite traditionnelle, l’insécurité était déjà un enjeu de campagne nécessaire. Ceux, pour les cinq candidats républicains à une nomination présidentielle conservatrice. Avant même la chute de l’Afghanistan, l’arrivée des premiers réfugiés alimentait les débats.

A gauche, deux candidats à la candidature socialiste tentent de rendre l’insécurité compatible avec leurs positions traditionnelles, avec une ambiguïté calculée. L’extrême gauche tente de lutter contre l’insécurité avec des « réformes sociales majeures ».

Selon les sondages, entre 70 et 85 % des Français disent que l’insécurité sera importante ou très importante pour leurs intentions de vote présidentiel. Mr Macron et son ministre de l’Intérieur ont embrassé cette tendance de fond. Notamment avec cette phrase qui résume bien le thème politique dominant dans la vie politique française : « La sécurité est la mère de toutes les batailles ».

3 000 agents de santé refusent de se faire vacciner. Y a-t-il un danger pour les malades ?

3 000 agents de santé refusent de se faire vacciner. Y a-t-il un danger pour les malades ?

Lyxor élargit sa gamme d'ETF obligations vertes avec "ETF Corporate Green Bond"

Lyxor élargit sa gamme d’ETF obligations vertes avec « ETF Corporate Green Bond »