Etes vous concerné par la troisième dose de vaccin ?

troisième dose

La troisième dose concerne plus de 5 millions de français. Jeudi dernier, lors d’un point presse, Olivier Veran a précisé quelles seraient les personnes concernées. La campagne de vaccination doit débuter en septembre, si l’autorité scientifique valide le projet. Mais a qui s’adresse cette dose de rappel ?

 

Dès la rentrée, la nouvelle campagne ciblera les personnes fragiles déjà vaccinées.

La troisième dose contre la covid 19 ou plutôt la dose de rappel, comme préfère la nommée le gouvernement, s’adresse aux personnes âgées ou à “très hauts risques”. En effet, certaines personnes sont considérées complètement vaccinées avec une seule dose (si déjà infectée par le virus) ou bien après la troisième dose seulement (pour les personnes immunodéprimées par exemple).

Ainsi, la dose de rappel concerne plus de 4 millions de personnes de plus de 80 ans, plus 1 million de personnes “fragiles”.

En détail, ce sont les résidents d’Ehpad et USLD, plus toutes les personnes agées de 80 ans et plus (dont celles vivant à domicile). Mais aussi les personnes immunodéprimés et les patients à très haut risque de forme grave de Covid (fragiles des poumons, obésité morbide…).

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a précisé que les rendez-vous seraient possibles d’ici 2/3 semaines sur les plateformes en ligne.

 

Et la troisième dose pour les autres ?

Alors que dans d’autres pays comme Israël le troisième vaccin est obligatoire pour tous les habitants, la France n’envisage pas, pour l’instant de le généraliser. Pour les scientifiques, il n’y a pas assez de recul, ni assez de données scientifiques pour l’instant. Donc, le gouvernement n’impose pas cette protection supplémentaire pour l’instant, mais ne refuse pas non plus l’idée à l’avenir.

« Il n’y a pas d’avis scientifique unanime sur la nécessité – ou non – de proposer une dose de rappel à toute la population, ni sur les catégories [plus larges] qui seraient concernées »

Indique le ministère de la santé, Olivier Véran.

 

Comment ça se passe en Israël, pour la troisième dose?

Israël administre déjà la troisième dose à sa population âgée de plus de 60 ans, depuis la fin juillet. Ainsi, le pays réalise plus de 60 000 injections chaque jour en moyenne. 

 « Nous voyons dans les données une baisse de l’immunité au fil du temps »

Indique Cyrille Cohen, immunologue à l’université Bar-Ilan à Tel-Aviv et membre du conseil consultatif sur les essais cliniques des vaccins contre le Covid-19.

En administrant une troisième dose, le gouvernement mise sur une hausse de l’immunité, sans pour autant plus d’effets secondaires.

 

Pourtant, d’après l’Organisation mondiale de la Santé, pour atteindre l’immunité, il faudrait plutôt cibler les pays pauvres. En effet, de nombreux pays sont très en retard sur la vaccination. C’est avant tout, dans ces pays qu’il faudrait réaliser davantage d’injections.

Canicule : Un dôme de chaleur et des températures dépassant les 40°C !

contrôle d'identité

Pass sanitaire et contrôle d’identité