Une nouvelle attaque du Cannibale des Pyrénées

Interné à l’hôpital Marchant de Toulouse, Jérémy Rimbaud (le cannibale des Pyrénées ) s’est échappé dans la journée du 19 janvier. Durant les quelques heures qu’auront duré sa cavale, il agressera violemment une septuagénaire, aujourd’hui encore sous le choc. Récit.  

 

J’ai vu qu’il voulait me tuer

La femme de 73 ans promenait son chien près du centre-ville lorsque Rimbaud a frappé. Jérémy Rimbaud, ancien militaire de 34 ans, s’est présenté derrière elle sans un mot pour la frapper avec un bâton. A quelques kilomètres seulement du centre psychiatrique d’où il venait de s’échapper. 

« Je sortais mon chien, j’ai quitté l’immeuble. J’ai fermé la porte, je me suis retournée… Et je l’ai vu avec un bâton levé, » se souvient Françoise, la victime.

Immédiatement neutralisé par des voisins, Rimbaud sera arrêté autour de 22 heures et reconduit à l’unité psychiatrique sécurisée où il est détenu depuis 2013. 

 

Jugé irresponsable pénalement

Déployé en Afghanistan entre 2010 et 2011, l’ancien militaire s’est déjà fait connaître par le passé, pour des faits d’une rare atrocité. En novembre 2013, il s’introduit au domicile de Léopold Pedebidau, 90 ans, à Nouilhan, à l’ouest de Toulouse. Après l’avoir assassiné, Rimbaud coupera sa langue et lui arrachera le cœur avant de les cuisiner pour les déguster avec un reste de haricots blancs trouvés dans le frigo.

Surnommé le Cannibale des Pyrénées après avoir tenté de s’en prendre à une deuxième victime, l’homme sera diagnostiqué d’une schizophrénie sévère. Et jugé irresponsable, et extrêmement dangereux. 

Lire aussi :  Découvrez pourquoi le jardin japonais de Toulouse est devenu le nouveau lieu tendance pour se ressourcer et méditer !

Renvoyé en garde à vue, son avocate, Maître Françoise Séles, met en avant le fait que Rimbaud souffre d’un lourd syndrome post-traumatique.

« Nous allons, quoiqu’il arrive, ouvrir une enquête après l’agression d’hier. Et nous verrons si Jérémy Rimbaud est apte à être jugé, a expliqué le vice-procureur de la République. Néanmoins, vu les délires auxquels il est en proie et son état psychiatrique cela me paraît fort peu probable.»

Une enquête est en cours pour déterminer comment ce dernier est parvenu à s’échapper.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Lire aussi :  Rue du Taur: L'adresse secrète des meilleurs restaurants et des soirées branchées de Toulouse !

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Les candidats à l'Elysée se battent pour les 500 garanties nécessaires pour se présenter

Les candidats à l’Elysée se battent pour les 500 signatures nécessaires

La France, à l'approche d'une élection, fixe un calendrier pour la levée des restrictions en cas de pandémie.

Covid-19 : Une levée des restrictions à l’approche des élections