Blue Monday : Mythe ou réalité?

La journée d’hier a t-elle été morose ? Le moral au plus bas, l’abattement ambiant ? C’est encore un mauvais tour du Blue Monday.
Le Blue Monday, c’est le nom donné au troisième lundi de janvier, censé être le jour le plus déprimant de l’année. Le concept est apparu en 2005 dans un communiqué de presse de la compagnie britannique de voyage Sky Travels. Dans le cadre d’une opération de relations publiques, le Blue Monday a été calculé par le psychologue Dr. Cliff Arnall. Celui-ci a utilisé une formule prenant en compte des facteurs tels que les conditions météorologiques. Le niveau de dette. Le temps depuis Noël. Et le temps à patienter jusqu’aux prochaines vacances. 
Technique marketing ou réalité ?
 

Les origines du Blue Monday

Notons dès à présent que la validité de cette formule et le concept du Blue Monday lui-même ont été dès le début accueillis avec scepticisme et controverse. Certaines sources suggèrent que celui-ci aurait été créé principalement en tant que tactique de marketing, pour vendre davantage de séjours. Le concept ayant été inventé par une compagnie de voyages… Le doute se pose en effet.
D’autant que la formule du Dr. Cliff Arnall n’a jamais été scientifiquement validée.
 
 

La controverse autour du Blue Monday

Et pourtant, il est vrai que les débuts d’année ne sont pas toujours faciles. Passée l’effervescence des fêtes, il est temps de repenser son budget. De tenter péniblement de tenir ses bonnes résolutions tout en rêvant aux prochains congés qui ne sont pas prêts de pointer le bout de leur nez. Ajoutez à cela des grèves dues notamment à la réforme des retraites et oui, c’est un fait, le mois de janvier n’est pas une partie de plaisir.
Non pas que le Blue Monday ait réellement quelque chose à voir là-dedans.
Tactique marketing ou pas, le 16 janvier a probablement été amer pour bon nombre de personnes. Nous nous inquiétons pour notre avenir. Nos finances et la qualité générale de la vie en ce moment. Avant de balayer le Blue Monday d’un revers de main, on veillera à prendre en compte les opinions et les sentiments de chacun.
 
 

Un Blue Monday persistant

Le Blue Monday, comme nous l’avons vu, est un concept créé à l’origine pour des raisons marketing. Sa validité scientifique est encore largement contestée. Cependant, il est important de ne pas minimiser l’impact que certaines situations de la vie peuvent avoir sur les autres. Qu’il s’agisse de problèmes financiers, météorologiques ou de difficultés personnelles.

Lire aussi :  Les ménages français bénéficient du chèque énergie pour payer leurs factures d'énergie

On restera alors conscient et attentif à l’impact de ces facteurs sur nous-même et sur notre entourage, quelle que soit la journée de l’année. On gardera une conversation ouverte et sensible autour de ces sujets, afin de ne pas réduire les sentiments et les expériences d’autrui à un simple jour sur le calendrier.

La santé mentale s’entretient tout au long de l’année. N’attendez pas le retour d’une journée spécifique pour vous occuper de vous-même et de vos proches.

Grève du 19 janvier : perturbations massives attendues dans les transports et les secteurs clés

"Je ne sais pas quoi faire de ma vie" : une question fréquente chez les jeunes adultes

« Je ne sais pas quoi faire de ma vie » : une question fréquente chez les jeunes adultes