Grève du 31 janvier 2023 : des perturbations attendues dans les transports en commun

Le mardi 31 janvier 2023, une grève devrait de nouveau perturber fortement le réseau de transport en commun en France. Selon les prévisions, les trains TGV, TER, Intercités, Transiliens et RER pourraient subir de fortes perturbations. La grève est organisée en protestation contre la réforme des retraites.

 

La SNCF touchée

Le mardi 31 janvier 2023, la grève organisée par les syndicats contre la réforme des retraites va fortement perturber le réseau ferroviaire français. Il est prévu que seulement 1 TGV sur 3, 2 TER sur 3 et même 1 train sur 10 circuleront sur plusieurs lignes d’Île-de-France.

Les voyageurs peuvent aussi s’attendre à des retards et des suppressions de trains.

 

L’éducation nationale également impactée

L’Education nationale ne sera pas épargnée par cette grève. Plusieurs syndicats ont également appelé à la grève pour le 31 janvier, avec pour objectif d’amplifier le mouvement de l’intersyndicale. 

Les voyageurs sont invités à se tenir informés des prévisions de trafic avant de prendre la route, et les parents d’élèves à se renseigner sur les perturbations attendues dans les écoles.

 

Grève du 31 janvier : Un nouvel acte de mobilisation

La journée du 31 janvier 2023 est un nouvel acte de mobilisation en protestation contre la réforme des retraites.

Une fois encore, cette journée de manifestation pose la question de la pertinence d’un système de retraites par répartition en France. La réforme proposée est-elle la solution la plus juste et la plus équitable pour les travailleurs et les retraités?

Cette grève soulève également des débats sur les droits des travailleurs à la grève. Et la nécessité de trouver des solutions pour minimiser les répercussions sur les citoyens et les entreprises.

Lire aussi :  Décès de George Pernoud, présentateur historique de Thalassa
 

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Célébration du Bubble Tea par Google Doodle

Restructuration Orpea : un processus complexe pour un avenir incertain