Immobilier : Les locations meublées reviennent en force !

Le boom des locations immobilières !

La période post déconfinement a entraîné une montée en puissance des recherches immobilière. Montée en puissance que l’on observe aujourd’hui encore. Dès le mois de mai, le volume des annonces de location avait connu une croissance exponentielle sur bon nombre de sites. Des locations meublées pour la plupart, au détriment des locations touristiques de courte durée.

 

Une progression considérable d’ailleurs ! On parle d’une augmentation de 50 % en mai pour les locations meublées, par rapport à la moyenne des mois précédents. Bien sûr, la période avril/mai connaît toujours une hausse liée à la demande étudiante. Mais le phénomène est cette année plus visible que jamais. Les locations meublées ont ainsi gagné environ 4 points par rapport à 2019

Actuellement, les logements meublés représentent entre 10 et 15 % des offres de location. Sur le seul 3e trimestre 2020, on constate qu’un tiers des annonces concernant ce type de bien sont diffusées depuis moins d’un mois. Deux tiers d’entre elles le sont depuis moins de 3 mois.

Plus parlant encore, 85 % des annonces de locations meublées en été mises à jour après la mi-mars. Progression qui s’explique largement par le contexte actuel. La baisse de la fréquentation touristique notamment à fait plonger la rentabilité de la location de très courte durée. Et les vacances de la Toussaint n’inverseront certainement pas la tendance.

 

Locations meublées, quels avantages ?

On apprécie déjà les locations meublées pour leur durée de location. Le bail classique renouvelable s’y étale sur 1 ans, 9 mois pour les étudiants. Le bail mobilité quant à lui, dédié aux étudiants ou aux salariés en mission temporaire, peut varier de 1 à 10 mois. Voir comment résilier son bail meublé lorsqu’on est locataire.

Lire aussi :  Droit de vote à 16 ans : Des députés relancent le débat

Le prix des loyers, supérieur à la location vide, permet également une rentabilité brute plus intéressante. D’autant que les meubles peuvent être intégrés dans le calcul de l’amortissement du bien.

De quoi attirer désormais les étudiants mais pas seulement !  Bon nombre de Français ont contribué à la hausse de la demande, en cherchant à s’installer ailleurs rapidement que ce soit pour un changement familial ou professionnel.

La moitié des offres de locations meublées porte sur des appartements 2 pièces. À l’heure où bon nombre de familles vivent dans des logement trop petits, ce secteur à forte croissance est peut-être l’occasion de dénicher un bien intéressant.

Dans les chiffres, le critère «meublé» a été utilisé 73  % de plus qu’en temps normal. La période juillet/août  s’est quant à elle traduite par une hausse de 20 % des consultations des annonces de biens meublés.

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Lire aussi :  64 ans : le nouvel âge de la retraite en France ?

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

40 km à la nage pour Octobre rose

À 12 ans, il parcourt 40 km à la nage pour Octobre Rose

Un mini festival symbolique.

Une mini séance de rattrapage pour le festival de Cannes