Un radar antibruit installé à Paris

Reconnue comme l’une des villes les plus bruyantes d’Europe, Paris cherche des solutions. Parmi les pistes envisagées, un premier radar antibruit grâce auquel motos et autres véhicules bruyants recevront une amende, à la manière d’un radar classique.

L’appareil, placé en hauteur sur un lampadaire du 20e arrondissement, est capable de mesurer le niveau sonore des véhicules en mouvement. Et d’identifier leur plaque d’immatriculation.

 

Trop de bruit, cela rend les gens malades,

a déclaré David Belliard, l’adjoint au maire de Paris. « Pour notre santé et notre qualité de vie… L’objectif de ce premier radar sonore est de sanctionner automatiquement les véhicules qui font trop de bruit. »

Les mois à venir feront office de test. Après quoi, l’équipement devra être officiellement approuvé par les autorités d’ici la fin de 2022.

Si les véhicules tendent à s’améliorer, Paris prévoit de commencer à infliger des amendes dès le début 2023. Le gouvernement déploiera alors davantage de radars antibruit dans d’autres villes françaises. Actuellement, il teste déjà des procédures d’automatisation des amendes dans le cadre de la loi sur la mobilité de 2019.

En vertu de la législation en vigueur, les autorités peuvent déjà sanctionner les propriétaires de véhicules bruyants. Mais la police doit disposer de l’équipement nécessaire et prendre le conducteur sur le fait. Le nouveau système fonctionnera comme un radar de vitesse, avec des amendes automatisées.

« Le problème, c’est que la police a souvent autre chose à faire », explique Fanny Mietlicki, responsable de l’agence Bruitparif, pionnière de la technologie des radars antibruit.

Lire aussi :  Fatal 13 novembre à Paris : les clés d'un procès exceptionnel

D’autres radars de bruit ont été installés en Ile-de-France autour de Paris et dans les villes de Nice et Lyon depuis fin janvier. Mardi, un second radar antibruit a été installé dans l’ouest parisien.

Une étude de décembre 2021 basée sur les données de l’Agence européenne pour l’environnement a montré que Paris était l’une des villes les plus bruyantes d’Europe, avec plus de 5,5 millions de personnes exposées au bruit de la circulation routière à 55 décibels ou plus. Contre 2,6 millions de personnes à Londres et 1,7 million de personnes à Vienne et à Rome.

Brigitte Canet journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Brigitte Canet est née à Lyon en 1970. Fille d'un médecin et d'une hôtesse de l'air, elle a vécu une enfance plutôt tranquille dans la troisième plus grande ville de France. Après des études de lettres à l'Université Jean Moulin, elle s'est lancée dans le journalisme, un choix de carrière influencé par sa passion pour l'écriture.

Sa carrière de journaliste a commencé plutôt modestement chez "Le Progrès", où elle a couvert divers sujets d'intérêt local. Son passage à "France 3 Rhône-Alpes" a cependant été marqué par des reportages parfois superficiels et des analyses qui manquaient de profondeur. Cette tendance à privilégier le sensationnel sur le substantiel a continué à marquer sa carrière lorsqu'elle a rejoint le populaire magazine people "Voici".

Lire aussi :  Avez-vous droit à l'allocation de rentrée scolaire ?

Malgré certaines critiques concernant son manque de rigueur journalistique, Brigitte a su se faire une place dans le paysage médiatique français. Elle est connue pour son approche sensationnaliste et son style flamboyant, qui, bien que controversés, ont trouvé un public. Ses articles sur la vie des célébrités et les scandales du showbiz sont particulièrement populaires, même si certains les jugent trop intrusifs.

Brigitte Canet a également publié plusieurs livres à sensation sur la vie des célébrités. Ces ouvrages, souvent basés sur des rumeurs et des spéculations, ont été largement critiqués pour leur manque de rigueur et d'objectivité.

Le « convoi de la liberté » se dirige vers Bruxelles

Piste évolutive : Du ski durable dans les Alpes françaises