Le volcan Cumbre Vieja entre en éruption aux Canaries

Nouvelle coulée de lave du volcan Cumbre Vieja se dirigeant vers l'océan
 
Lave et fumée après l’éruption du volcan, dans le parc national Cumbre Vieja, sur l’île canarienne de La Palma, le 19 septembre 2021.

Le volcan Cumbre Vieja est situé dans le parc national de Cumbre Vieja. Sur l’île espagnole de La Palma, dans l’archipel des Canaries. À cette heure, 5 000 personnes ont dû être évacuées.

Le volcan rentre en éruption, dimanche 19 septembre, pour la première fois depuis cinquante ans. Laissant apparaître des kilomètres de coulées de lave.

La population était prête. Le volcan était sous haute surveillance depuis des jours. En raison d’une intense activité sismique.  

 

Éruption du volcan dans une zone inhabitée

Depuis hier, de grandes colonnes de fumée, de cendres ainsi que des coulées de lave s’échappent de plusieurs points du volcan. Des jets de lave montent à plusieurs dizaines de mètres de haut. Des jets de pierre ponce et les fumées dévorent la forêt.

Une dizaine de communes ont été placées en alerte maximale et plusieurs refuges temporaires ont été mis en place. Mais plus de peur que de mal ! Car aucune victime n’est pour le moment à déplorer.

L’éruption a débuté à 15 h 15 heure locale (14h15 heure française) dans le parc national de Cumbre Vieja, dans le sud de l’île. L’île, l’une des sept de l’archipel situé au large du nord-ouest de l’Afrique, compte près de 85 000 habitants.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez s’est rendu sur place dans la soirée. Il devait se rendre à New York pour l’assemblée générale des Nations Unies. Or, il a décidé de se rendre immédiatement dans l’île où il est arrivé dans la soirée pour suivre l’évolution de la situation et des opérations.

 

Risques d’incendie

Sur son compte Twitter le gouvernement local de l’île explique :

L’éruption a commencé dans la zone de Cabeza de Vaca, à El Paso.

 Il est demandé à la population de faire preuve d’une extrême prudence et de rester à l’écart de la zone d’éruption pour éviter tout risque inutile.   
 
Le volcan est entré en éruption dans une zone forestière.
 Le président de la région des Canaries, Angel Victor Torres, en appelle à la prudence sur son compte Twitter

Il  souligne la « chance » que cette éruption ait eu lieu « dans une zone dépeuplée » de cette île comptant près de 85 000 habitants. Les coulées de lave issues du volcan, situé au centre de l’île, devraient se diriger vers la mer, dans le sud-ouest de l’île, en passant par des zones habitées désormais évacuées. Cependant, ces zones sont boisées, ce qui fait craindre des départs d’incendies.

Ces coulées de lave avançent à une vitesse moyenne de 700 mètres par heure à près de 1 000 °C, d’après l’Institut volcanologique des Canaries. Angel Victor Torres explique :

L’éruption va continuer. Mais tout porte à croire qu’il n’y aura pas de nouveaux points d’éruption.

 

Un volcan sous haute surveillance

Le volcan grondait ces derniers jours.

Les sismographes de l’Institut volcanologique des Canaries avaient enregistré plusieurs séismes de basse magnitude, depuis samedi dernier. Par ailleurs, des mètres cubes de magma s’étaient  déplacés à l’intérieur du volcan. Tandis que le sol s’était élevé d’environ 10 centimètres dans la zone du volcan.

La dernière éruption du Cumbre Vieja a eu lieu en 1971. D’origine volcanique, l’archipel espagnol des Canaries a connu sa dernière éruption en 2011, sous-marine cette fois, au niveau de l’île d’El Hierro

Lire aussi :  Deux décennies et 50 décisions plus tard, l'hôtel Algarrobico est toujours debout.
Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Tous mobilisé contre la « poubelle » des chemins de Saint Jacques de Compostelle

Tous mobilisés contre la « poubelle » des chemins de Saint Jacques de Compostelle

Championnat de France de barbecue 2021: tout c'est bien passé

Championnat de France de barbecue 2021: tout s’est bien passé