Municipales : le second tour n’aura sans doute pas lieu le 21 juin prochain

Municipales le second tour n'aura, sans doute, pas lieu le 21 juin prochain

Le second tour des municipales n’aura sans doute pas lieu le 21 juin. Cette dernière date avait été annoncée par le Premier ministre le 16 mars dernier. Mais, dans le même temps, il avait précisé qu’un point devait être fait en mai pour la confirmer ou non. Cependant, il avait aussi indiqué que les résultats du premier tout devaient être sanctuarisés.

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, est revenue sur cette question lors de son récent passage sur France 3. Elle a ainsi déclaré :

Nous pensons qu’il sera difficile de tenir les élection au mois de juin.

C’est aussi l’avis de François Baroin, Président de l’association des maires de France (AMF). Pour lui, l’idéal serait un second tour organisé dans la deuxième quinzaine de septembre. Pour certains membres de l’opposition, comme Marine Le Pen, il serait plutôt souhaitable que ce second tour soit reporté en 2021. Cela permettrait d’éviter une rentrée compliquée, liée aux difficultés économiques et sociales à venir.  Par ailleurs, ce second tour des municipales pourrait être aussi combiné avec les élections départementales de l’année prochaine. Jacqueline Gourault évoque, de son côté, le mois d’octobre.

Toutefois, le Premier ministre reste, pour l’instant, muet sur le sujet. On en saura donc un peu plus avec la remise au gouvernement, le 23 mai prochain, du rapport scientifique sur la situation sanitaire.

En attendant, une chose est certaine. Les conseils municipaux qui ont été élus au premier tour devront être installés avant l’été, au mois de juin et si possible, avant.

Lire aussi :  L'attaque de Macron contre les non-vaccinés secoue la commission électorale française

 

Marc Duteil Journaliste NewsFrance.org
Journaliste, Pigiste | Plus de publications

Né en 1965 à Toulouse, Bernard Duteil est un journaliste reconnu et respecté pour sa rigueur, son analyse pénétrante et son engagement indéfectible pour la vérité. Fils d'une enseignante et d'un avocat, il a grandi dans une atmosphère où l'importance de l'éducation, de l'éthique et de la justice étaient profondément enracinées.

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences humaines, il est entré à l'Université de Toulouse Jean Jaurès où il a obtenu une licence en communication et journalisme. A la fin de ses études, Bernard s'est lancé dans un voyage autour du monde qui a duré un an, nourrissant sa curiosité insatiable et forgeant sa perspective globale.

Bernard a fait ses débuts journalistiques au "Nouvel Observateur", où il s'est rapidement distingué par son style d'écriture incisif et sa capacité à explorer en profondeur des sujets complexes. Par la suite, il a travaillé pour "Le Monde", où il a couvert des sujets allant de la politique internationale à la culture, avant de rejoindre "France Info" puis se dédier à l'écriture de pige pour plusieurs rédactions dont NewsFrance.org

Les français prêts aux technologies numériques pour lutter contre le covid-19

Un quart de la population française vit seul ou dans un logement trop petit